Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/03/2019 n 17:17
SOCIALn Article n°31.1 n 13/09/09 n 17:54 n Editeur : csv
23 septembre 2009
François Vaillant, déboulonneur de pub, en procès à
Rouen pour refus d'une prise d’ADN

mis à jour le 23 septembre 2009

Le 21 septembre 2009, François Vaillant sera en procès à Rouen pour avoir refusé en 2008 que la police prélève son empreinte génétique, son ADN. François Vaillant fondateur du "collectif des déboulonneurs" qui s'oppose par des manifestations non-violentes à l'envahissement publicitaire. Il est également membre du MAN et rédacteur en chef de la revue "Alternatives non-violentes".

Le Collectif pour la Défense des Libertés Fondamentales veut faire en sorte, avec lui, que ce procès soit aussi celui du Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG)
:

-
Photo : procès de François Vaillant à Rouen en 2007 pour "barbouillage de publicité"


Refusons le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques ! Pourquoi ?

Le fichage génétique, instauré en 1998 par le gouvernement Jospin, mettait en place le prélèvement génétique en le limitant aux auteurs de crimes et délits sexuels commis sur des mineurs de moins de 15 ans. En 2003, la Loi de Sécurité Intérieure de Sarkozy a étendu les raisons d’y figurer aux infractions les plus banales. Est-ce utile pour notre sécurité ? Non ! Par contre, c’est dangereux pour nos libertés. Le FNAEG devient un outil de contrôle social et politique.

Ce fichier recense déjà plus d’un million de personnes qui sont loin d’être tous de dangereux criminels. Ce gouvernement répressif aime que règne la suspicion ! Il faut savoir que l’ADN détermine pour toute personne ses caractéristiques organiques, morphologiques et pathologiques. Il est à craindre qu’un éventuel gouvernement de type « Vichy » utilise le FNAEG pour discriminer telle ou telle partie de la population. Ce fichier assure notre insécurité.

Cela pourrait être, VOUS, NOUS, tout le monde !

-Les 60 millions de Françaises et de français seront-ils bientôt tous dans le FNAEG ? Des dizaines de milliers y sont déjà par erreur. Des commissariats cherchent à faire du chiffre, prime à l’appui, en exigeant un prélèvement ADN de personnes qui n’ont souvent commis aucun délit. Toute empreinte ADN prélevée reste 40 ans dans ce fichier. Nous combattons cette volonté de fichage systématique de la population, car nous refusons la suspicion généralisée et la politique de la peur qu’entretiennent Nicolas Sarkozy et son gouvernement.

François Vaillant, en 2007, fut condamné en Justice à 1 € d’amende pour ses actes de barbouillages de panneaux d’affichage, commis à visage découvert, dans le cadre des actions de désobéissance civile des déboulonneurs. Leur objectif est de faire changer la loi qui autorise l’invasion publicitaire et son cortège de violences (surconsommation, obésité, sexisme…). Un an plus tard, alors qu’il a payé cette amende symbolique, il est convoqué au commissariat pour une prise ADN. Il refuse et nous invite à le soutenir et à entrer nous aussi en RESISTANCE contre cette société policière et à construire de nouvelles solidarités.

Ce militant du Mouvement pour une Alternative Non violente (MAN) et des Verts, praticien de la désobéissance civile non-violente, sait qu’il risque 1 an de prison et 15.000 € d’amende.

« Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour obtenir une sécurité temporaire minime ne méritent ni liberté ni sécurité ». (Benjamin Franklin, Historical Review of Pennsylvania, 1759)

Le CDLF a maintes fois pris position contre la volonté de ce gouvernement de fichage généralisé de la population et contre sa politique de « tolérance zéro » et du « tout sécuritaire ». Il apporte son total soutien à François Vaillant dans son refus de prise de son ADN. Son combat est le nôtre et nous sommes persuadés qu’il est aussi celui de tous les citoyens inquiets pour notre démocratie et nos libertés.

Son procès se tiendra au Palais de justice de Rouen le lundi 21 septembre à partir de 13H15.

Télécharger le tract

Ce procès a donné lieu à un article dans le canard enchaîné du 15 septembre 2009. Un autre est prévu dans le Monde du 19 septembre.

Lire aussi sur le site du MAN le communiqué :

"François Vaillant, un militant du MAN qui a refusé de donner son empreinte ADN, s’explique sur son procès qui va avoir lieu ce 21 septembre, à Rouen."


le procès reporté au 8 décembre
Mise à jour au 23 septembre 2009 :

"Le 21 septembre, à l’audience du tribunal correctionnel de Rouen, la présidente du tribunal a reporté le procès de François Vaillant, au lundi 07 décembre, 13h15, 4° Chambre. La raison invoquée a été le trop grand nombre d’affaires ce 21 septembre, si bien que le procès de François Vaillant aurait été expédié en 15 minutes (sic). La présidente du tribunal a dit vouloir consacrer le temps nécessaire à ce type de procès où les témoins, venant de loin, étaient cités, et le seront donc à nouveau le 07 décembre. C’est pourquoi le procès a été reporté au lundi 07 décembre.

Nous ferons donc re-belote le 07 décembre, ce qui doit être considéré comme une aubaine pour au moins deux raisons :

- la présidente du tribunal a pris au sérieux le motif de refus ADN, ce qui ne présage cependant en rien de son verdict qui viendra en temps utile.

- L’annonce du procès du 21 septembre a connu une bonne couverture de presse (TC, Le Canard enchaîné, Le Monde (très bel article en date du 19 septembre), Politis, Paris-Normandie, etc.) Ces articles ont parlé du fond, c’est-à-dire des dangers que représente le Fnaeg pour les libertés fondamentales, tout en présentant la logique de l’action non-violente et de la désobéissance civile pour s’opposer au Fnaeg tel qu’il est conçu actuellement. Nous pouvons espérer que la presse nationale et régionale feront aussi re-belote pour le procès qui aura lieu le 07 décembre.

La soirée-débat « Résistances- Désobéissances » du lundi 21 septembre à la Halle aux Toiles de Rouen, a été une belle réussite collective, avec environ 140 participants."
Edité par csv, le 14/12/09 à 07:21

Commenter l'article 31 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h








Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 130662

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site