Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/01/2019 n 18:06
SOCIALn Article n°218.1 n 22/10/14 n 16:32 n Editeur : csv
22 octobre 2014
Nous, citoyens contre la corruption


"Nous, citoyens contre la corruption", c'est le nom de l'appel contre La corruption, ce fléau « qui met l'Etat de droit en péril et installe une insupportable fatigue démocratique », a été lancé dimanche 19 octobre 2014 à Paris par les journalistes Fabrice Arfi et Edwy Plenel de Mediapart, Benoît Collombat de France Inter, Antoine Peillon de la Croix et , rejoints par des magistrats, juristes, avocats, policiers, criminologues, sociologues, économistes, anthropologues et philosophes et Roberto Scarpinato, procureur auprès du parquet de Palerme (Italie).

Ce 19 octobre, un débat à la Mutualité a réuni une palette de journalistes, policiers, juges, avocats, universitaires engagés contre la corruption qui a gangrené un système où l'économique a peu à peu supplanté le politique, où les mafias flirtent avec de hauts responsables politiques, où la délinquance en col blanc est peu poursuivie et peu sanctionnée et où des dizaines de milliards d'euros s'évanouissent dans des paradis fiscaux qui servent également de "boites noires" où l'on blanchit l'argent sale de la drogue et des affaires...

Cette corruption sape les bases de la démocratie. Elle est d'une violence inouïe tant pour ceux qui en subissent les conséquences sociales que pour ceux qui la dénoncent (juges assassinés, carrières brisées...) :



"Nous, citoyens, journalistes, magistrats, juristes, avocats, policiers, criminologues, sociologues, économistes, anthropologues et philosophes constatons une généralisation de la corruption qui met l’Etat de droit en péril et installe une insupportable fatigue démocratique. Cette menace sur notre République se nourrit certes de la banalité des conflits d’intérêts et des petits arrangements avec la morale civique, mais aussi de la faiblesse croissante des moyens de lutte contre ce dangereux fléau pour la démocratie.

Alors que le chaos politique n’est plus une hypothèse invraisemblable dans la France d’aujourd’hui, les signataires de cette alerte, forts de leurs expériences diverses, appellent les citoyens de notre pays à une mobilisation civique pour faire sauter les verrous institutionnels, culturels, politiques et judiciaires qui empêchent l’efficacité et autorisent le pire. Il est urgent de s’opposer réellement à la corruption.

Des solutions existent : indépendance du parquet, criminalisation de la corruption, suppression de la Cour de justice de la République, recrutement massif de magistrats, de policiers, de douaniers et d’agents du fisc, suppression du “verrou de Bercy” dans la lutte contre la fraude fiscale, réforme du système de déclassification du “secret défense”, réforme de l'article 40 du Code de procédure pénale pour une meilleure protection des lanceurs d’alerte dans la fonction publique, confiscation préventive des biens mal acquis et leur attribution au bien commun (associations, musées ou municipalités), vote d’une nouvelle loi bancaire instituant une séparation véritable entre les dépôts des épargnants et les fonds spéculatifs.

Les signataires de cette alerte citoyenne s’engagent à développer, avec toutes celles et tous ceux qui les rejoindront, leurs expertise et dénonciation communes de la corruption. Ils continueront de porter publiquement la double exigence de vérité sur les affaires et de vertu régénératrice de la République.

Les signataires invitent tous les citoyens à signer cet appel, sur Mediapart."

Premiers signataires

Eric Alt, magistrat; Fabrice Arfi, journaliste; Raymond Avrillier, formateur; William Bourdon, avocat; Benoît Collombat, journaliste; Chantal Cutajar, juriste universitaire; Gilbert Flam, magistrat; Cynthia Fleury, philosophe; Antoine Garapon, magistrat; Paul Jorion, économiste; François Morin, économiste; Pierre Lascoumes, sociologue ; Antoine Peillon, journaliste; Jean-Paul Philippe, policier; Monique Pinçon-Charlot, sociologue; Michel Pinçon, sociologue; Edwy Plenel, directeur de Mediapart; Roberto Scarpinato, procureur auprès du parquet de Palerme.

Avec Michel Broué, mathématicien; Alain Caillé, sociologue; Christian Chavagneux, journaliste; Thierry Colombié, économiste; François Dubet, sociologue ; Charles Duchaine, magistrat ; Hervé Falciani, lanceur d’alerte d’HSBC ; Guy Flury, ancien commissaire aux comptes ; Nicolas Forissier, lanceur d'alerte, ex-auditeur interne d'UBS ; Stéphanie Gibaud, lanceuse d’alerte d'UBS ; Christian Laval, sociologue ; Yann Le Bihen, avocat ; Raphaël Liogier, sociologue ; Dominique Méda, sociologue ; Claude Neuschwander, ancien chef d'entreprise (Lip) ; Charles Prats, magistrat ; Alex du Prel, journaliste ; Hervé Preuilh, policier ; Denis Robert, écrivain ; Christian Salmon, écrivain et chercheur ; Bernard Stiegler, philosophe ; Michel Terestchenko, philosophe ; Flore Vasseur, écrivain ; Patrick Viveret, philosophe, magistrat honoraire ; Jean Ziegler, sociologue.

Signer l'appel contre la corruption



Edité par csv, le 22/10/14 à 16:41

Commenter l'article 218 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron








cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h








Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1440 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 34945

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site