Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
23/04/2019 n 14:14
SILENCE LA VIOLENCEn Article n°5.1 n 11:51 n 26/12/07 n Editeur : csv
Inauguration : images et messages



-

La manifestation : "Silence, la violence !" a été inaugurée le 21 septembre 2007, journée internationale de la paix.

-

Compte-rendu en images :

-

Daniel Delmas (Coordination Aveyron décennie) :

"La Décennie de la paix 2001-2011 a été proclamée par l'O.N.U. à l'initiative de très nombreux prix Nobel de la paix : elle a pour objectif d'enseigner les principes de la non-violence à tous les niveaux de la société.
C'est dans ce cadre que la coordination Aveyron de la décennie a mis en place cette manifestation.
C'est l'ONU aussi qui a décrété la journée du 21 septembre, journée internationale de la paix.
Je salue et remercie tous les partenaires qui sont présents aujourd'hui et nous ont permis de réaliser ce projet."


-

Marguerite Puech (Coordination Aveyron décennie) :

"Nous avons la conviction que la prévention la plus efficace commence dès l'enfance. A travers cette exposition, il ne s'agit pas de parler de la violence dans le monde pour laquelle nous ne manquons pas d'information ; mais de regarder les violences et les incivilités de notre vie.
Comment passer d'une situation de violence à une situation de conflit et d'une situation de conflit à une situation de résolution sans violence du conflit ?"


-

Régine Taussat (représentant le maire de Rodez)

"La municipalité de Rodez accueille avec grand plaisir cette magnifique exposition.
J'ai été surprise de la détermination et du travail de vos associations.
Votre projet est une excellente idée par rapport à la violence que l'on voit aujourd'hui dans les films ou les cours de récréation.
Nous avons donc choisi de retarder certaines opérations pour vous mettre à disposition ces locaux."


-

Charles Rojzman, invité d'honneur,
parrain de l'exposition
membre du comité de parrainage de la décennie,
fondateur de la "thérapie sociale"

"La grande réussite de la Décennie est de donner l'occasion aux associations de travailler ensemble.
Un des objectifs est de diffuser dans la société civile un peu de ce sens de la responsabilité nécessaire pour faire face à la violence.
La violence est un enjeu considérable en maints endroits dans le monde où elle est à son paroxysme mais aussi dans tous les endroits où l'on a du mal à vivre ensemble.
Il est urgent de trouver ensemble les clefs de la "fraternité" pour, au lieu de nous déchirer, nous retrouver ensemble "avec nos ressemblances".


-

François Brayet, (représentant le président de la CAF)

"Votre manifestation : "Silence, la violence !" commence à faire du bruit !
Il se passe aussi, en lien avec vous, beaucoup de choses sur le territoire.
Beaucoup de choses vont se passer également après, initiées par "Silence, la Violence !"
Je citerai pour finir Simone de Beauvoir : "On ne crée pour autrui que des points de départ"."



-

Annie Gorse (représentant le président du CSLPD)

"Nous sommes ravis que vous soyez venus nous solliciter.
Vous êtes au coeur du sujet !
Nous constatons dans nos travaux une montée de la violence : violence envers les autres mais aussi envers soi-même : scarifications, alcoolisme...
Vous allez accueillir des enfants et des adultes : pour les enfants, les bonnes habitudes se prennent dès l'enfance : apprendre à accueillir ses émotions et à les gérer ; pour les adultes, comment accueillir celles-ci et comment travailler ensemble ?"



-

Andrea Goumont (représentant Martin Malvy, président du Conseil Régional)

"Je salue la mobilisation de la seule coordination de la Décennie de Midi-Pyrénées,
le nombre impressionnant de partenaires que vous avez réussi à mobiliser.
Votre exposition ludique et interactive est un des meilleurs moyens de toucher le jeune public.
La problématique de la violence se cristallise surtout dans des moments partagés à l'école mais dépasse largement l'école.
Quand des jeunes ne savent plus gérer le stress que par la violence, la société est en grand danger.
La violence commence par les incivilités et les "petites vacheries" que l'on peut se faire et c'est bien d'y sensibiliser les enfants ;
Le Conseil régional salue cette initiative citoyenne qui aura et mérite un grand succès"



-

Madame Matignon ( représentant le préfet, déléguée aux droits de la femme et à l'égalité)

"La voie de la paix est parfois contraignante et complexe, mais c'est la seule qui vaille.
Les enfants sont les premières victimes de la violence dans le monde.
Face à cela, l'éducation a une place essentielle.
L'objectif de l'ONU est de promouvoir une culture de la paix, de faire des enfants des participants actifs, de promouvoir la diversité culturelle, de promouvoir le respect des droits de l'homme et de l'égalité entre les sexes : les violences faites aux femmes sont un fait important de santé publique.
Je transmets les félicitations du préfet aux nombreux bénévoles.
Plus de 2000 enfants participants, c'est certainement un gage d'avenir meilleur pour la société."


-

-

-







Edité par csv, le 26/12/07 à 11:53

Commenter l'article 5 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189031

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site