Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/11/2018 n 01:59
POUR APPROFONDIRn Article n°14.1 n 17/04/10 n 08:15 n Editeur : csv
20 avril 2010
Réfractaires non-violents à la guerre d'Algérie


De 1957 à 1963, l'Action Civique Non Violente organise les premières manifestations non violentes en France. Très vite elle va rassembler les réfractaires à la guerre d'Algérie, (notamment Joseph Pyronnet, récemment décédé), et ainsi contribuer à la médiatisation et la prise de conscience.

Ils soutiennnent les déserteurs et les insoumis et se battent pour l'obtention d'un statut pour les objecteurs de conscience. Ils manifestent lorsque c'est interdit, organisent des rassemblements silencieux et des jeûnes, mènent des actions de désobéissance civique, dénoncent les camps d'assignation à résidence puis la torture.

Certains sont amenés à faire de la prison, d'autres à témoigner lors de procès. Ils créent des chantiers dans des bidonvilles et demandent à être internés avec les "suspects"...

-


Depuis 2003, d'anciens participants à ces actions se sont retrouvés et ont décidé de transmettre la mémoire de ces actions. Un livre et un film ont été publiés. Aujourd'hui, une grande partie de ces documents ont été mis en ligne sur le Net, à disposition de tous ceux qui veulent s'enrichir de cette expérience fondatrice de l'action non-violente en France et d'un regard trop peu connu sur "les évènements d'Algérie".



"Le temps s’est écoulé, les archives s’ouvrent et les mémoires se réveillent, par la parole et par l’écrit, pour raconter la lutte anticolonialiste et le soutien au peuple algérien. Cependant, une lutte bien particulière menée au sein de l’Action civique non violente n’a pas encore été racontée entièrement.

Certes, l’engagement était individuel et les motivations très diverses (insoumission, désertion, objection de conscience, anticolonialisme, etc.), mais l’ACNV a su fédérer un certain nombre de jeunes réfractaires à cette guerre et des personnes se déclarant « solidaires », qui demandaient l’instauration d’un service civil en Algérie."




Le site "Réfractaires non-violents à la guerre d'Algérie" raconte l’histoire de femmes et d’hommes qui, un jour, dirent non en désobéissant civilement lors des premières, grandes et petites, manifestations collectives non violentes en France, manifestations qui aidèrent à la prise de conscience d’une population anesthésiée par le colonialisme. "Nous ne fûmes pas les seuls à combattre, mais nous pensons que nos moyens de lutte furent originaux."

Principales pages du site :

1957-1960. Contre les camps d’assignation à résidence

1960-1962. L’accueil des réfractaires par l’ACNV

1963. Un statut pour les objecteurs de conscience

1964-2002. De Brignoles à la suppression de tout service obligatoire.

Depuis 2003. Une nouvelle donne jusqu’à nos jours


Edité par csv, le 20/04/10 à 10:10

Commenter l'article 14 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron









Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"
*/centre*

Google


conflitssansviolence.fr
www
1427 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 52094

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site