Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
22/03/2019 n 04:27
POUR APPROFONDIRn Article n°1.1 n 30/12/08 n 11:45 n Editeur : csv
Patrick Philippe Meier
Résistance civile non-violente et technologies
numériques

30 janvier 2008

Patrick Philippe Meier, chercheur et enseignant américain, s'intéresse aux liens entre "dissidence numérique" et "résistance non-violente". Selon lui, ces deux domaines de résistance auraient intérêt à croiser leurs pratiques en vue de renforcer leur efficacité stratégique. Il a créé un blog en vue de croiser ces deux champs de pratique :

-


"Les domaines du militantisme numérique et de la résistance civile sont en train de converger. Ils le doivent, l'un comme l'autre, s'ils veulent rester efficaces. Les régimes répressifs sont de plus en plus puissants dans leur capacité à employer les technologies de l'information pour censurer, contrôler et intercepter les communications. Ces régimes ont également recours à d'autres moyens de coercition telles que l'intimidation, l'emprisonnement et la torture.

Ainsi l'avenir du militantisme politique dans des environnements répressifs appartient à ceux qui sauront utiliser la résistance civile et maîtriser le numérique.

Le militantisme numérique apporte une expertise technique alors que la résistance civile offre de riches compétences tactiques et stratégiques. Dans le même temps, cependant, la pratique de l'activisme numérique est étonnamment dénuée de tactique,de stratégie et de savoir-faire. À son tour, le domaine de la résistance civile est à la traîne, dans son maîtrise des nouvelles technologies de l'information stratégique pour l'action non-violente. Cela signifie, par exemple, que les militants numériques sont souvent des militants peu préparés à faire face aux violentes répressions des gouvernements tandis que ceux qui sont engagés dans la résistance civile ignorent par exemple que leur communication peut être espionnée.

Il est donc impératif que les deux communautés participent à des stages et des ateliers communs afin de combler les lacunes qui existent actuellement.

J'ai fait une recherche bibliographique sur les conflits non-violent afin d'identifier des références spécifiques à la communication et aux nouvelles technologies. Malheureusement, il y en avait peu. En effet, la recherche sur la non-violence fait remarquablement peu attention aux nouvelles technologies.

-
Eugène Sharp


Gene Sharp est considéré par beaucoup comme l'un des savants les plus influents dans le domaine de la résistance civile. Son livre, "mener une lutte non-violente", est une lecture incontournable pour quiconque s'intéresse à la stratégie d'action non-violente. Voici quelques extraits que j'ai trouvé concernant la résistance numérique :

"Les arguments sont souvent donnés en faveur du secret dans les luttes non-violentes afin de surprendre les adversaires et les empêcher de contrer les actions de résistance. Cette validité est douteuse puisque les techniques de communication modernes rendent très difficile de garder une action secrète."

Oui et non. Les régimes répressifs sont de plus en plus capables d'intercepter et de bloquer les communications des résistants ou dissident civils mais peuvent prendre d'importantes précautions pour assurer le secret et l'anonymat dans leurs communications. Ces précautions comprennent à la fois des mesures techniques et tactiques.

"Les participants ont constamment besoin de se sentir partie prenante d'un mouvement beaucoup plus vaste qui leur donne, personnellement, le soutien et la force de continuer leur résistance. Ils ont besoin de sentir que d'autres agissent en solidarité avec eux. Ceci est facilité par des contacts réguliers et des démonstrations de vivre ensemble".

Il est clair que les technologies de la communication peuvent aider à promouvoir la solidarité comme l'ont récemment montrées les protestations anti-FARC organisées à l'aide Facebook. Dans certains contextes, comme en Égypte, de grands meetings, des marches ou des symboles de l'unité ne sont pas autorisés par le régime. En effet, il est interdit à plus de trois personnes de se rassembler. L'Internet peut offrir un espace plus sûr pour les mouvements de résistance de se rencontrer. Encore une fois, cependant, il existe d'importants moyens techniques et tactiques pour rester en sécurité dans le "cyberespace" et dans le "mobilespace".

Comment pouvons-nous aider à accélérer l'évolution de la résistance numérique ? Il est à noter que la plupart des projets de recherche sont d'ordre social plutôt que technologique, mais deux se distinguent en particulier :

- Collecte d'informations sur les technologies de répression et de ce qui peut être fait opposition à elles.

- Examen de l'influence des nouvelles technologies de l'information sur la capacité à la fois pour la répression et de défense sociale.

J'ai l'intention de faire de ces deux domaines de recherche une priorité pour 2009. À cette fin, j'invite les universitaires et les militants à contribuer par leurs idées et leurs recherches sur la résistance numérique."



Un travail que ce blog vise à approfondir et poursuivre...



le serment du jeu de paume


-



Le serment du jeu de paume a été choisi par l'auteur comme une représentation visuelle de cette "e-Revolution" ! En effet, "il a été un événement charnière de la Révolution française".

Le serment du Jeu de paume est un engagement d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles, par les 577 députés du tiers état lors des états généraux de 1789. Face aux pressions du roi de France Louis XVI, ils firent serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution.

En outre, "le serment communique sans ambiguïté l'idée que les députés de l'Assemblée nationale ont déclaré que partout où ses membres sont réunis, là est l’Assemblée Nationale.
À partir de ce moment, Louis XVI se trouve de plus en plus incapable de se reposer sur les traditions monarchiques de droit divin."




Edité par csv, le 19/07/09 à 21:41

Commenter l'article 1 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron









Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"
*/centre*

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 134197

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site