Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/04/2019 n 13:09
POUR APPROFONDIRn Article n°92.1 n 09/09/14 n 19:43 n Editeur : csv
9 septembre 2014
Rémy Cazals à Rodez. 1914-1918 - le désespoir des
pacifistes


Dans le cadre de la quinzaine de la Non–Violence (21 septembre - 2 octobre), le Man Aveyron organise deux conférences en lien avec le thème : Les résistance à la guerre d’hier à aujourd’hui.

La première intervention aura pour titre : "1914-1918, le désespoir des pacifistes".

Cette conférence de l'historien Rémy Cazals et se déroulera le jeudi 2 octobre à 20h30 à Sébazac (salle La Doline). La conférence sera suivie d'un débat avec l'assistance :

-


Thématique :

Rémy Cazals propose un regard renouvelé par rapport à l'historiographie traditionnelle de la Grande Guerre.

« Le pacifisme était loin d’être négligeable avant 1914, qu’il s’agisse des organisations souhaitant établir la Paix par le Droit ou du parti socialiste membre de l’Internationale ouvrière.

La déclaration de guerre, la politique de l’Union sacrée, la censure et le bourrage de crâne ont fortement perturbé leur militantisme.

Mais il n’a pas disparu, il a cheminé tant bien que mal à l’arrière. Quant au front, si les fraternisations constituaient de “petites paix”, les mutineries sont allées jusqu’à menacer les autorités avec le cri de “Paix ou Révolution”. »

Rémy CAZALS :

-

Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université de Toulouse-II Le Mirail.

Il est un des fondateurs du CRID 14-18 (Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918).

Il est l'auteur de nombreux ouvrages et publications dont :

- « 500 témoins de la Grande Guerre »
- Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier
- La vie dans les tranchées de la Guerre 1914-1918


télécharger le tract





Une deuxième intervention aura lieu le 6 novembre 2014 à sébazac, salle de la doline. sur le thème :

"Construire la paix aujourd'hui"

Avec des témoignages de Pierre et Martine Dufour

Pierre Dufour, officier de l’armée de l’air a quitté l’armée après 16 ans de service quand on lui a demandé de participer aux essais des missiles porteurs d’armes nucléaires.
Il fait partie du Comité de pilotage de la campagne du MAN pour une "France sans armes nucléaires »

Martine et Pierre Dufour sont membres de l'association Équipes de Paix dans les Balkans dont l'objectif est l'organisation de missions d'intervention civile de paix dans cette région. Depuis 1992 ils ont participé à une quinzaine de missions dans les Balkans, en particulier au Kosovo.

Leur message : « chaque citoyen a une place pour agir selon ses moyens ».

Edité par csv, le 18/10/14 à 19:26

Commenter l'article 92 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron









Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"
*/centre*

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 184062

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site