Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dnouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 02:16
INTERNATIONALn Article n109.1 n 15:05 n 30/03/11 n Editeur : csv
30 mars 2011 - Egypte
La face cache de la rvolution gyptienne


Alors qu'une rvolution semble en marche en Syrie ou au Yemen et en plusieurs pays du Proche et Moyen Orient, Vincent Jauvert publie cette semaine une enqute dans "le Nouvel Observateur" sur la longue prparation l'action non-violente qui a prcd la "rvolution gyptienne" :

-

Les faiseurs de rvolution

La rvolution gyptienne tait prvue pour septembre 2011. Nous nous prparions renverser Moubarak cet automne, le jour de l'lection prsidentielle, dit un leader des jeunes de la place Tahrir, Ahmed Maher. Nous pensions procder comme les Serbes. Ils nous avaient expliqu comment ils avaient fait tomber Milosevic en 2000. Nous avions tabli un plan similaire a u leur. Mais la chute de Ben Ali a prcipit les choses...

La rvolution du Nil n'a pas t spontane - bien au contraire. Elle a t prpare bas bruit pendant plusieurs annes par une poigne d'activistes dmocrates forms aux techniques de la lutte non violente, des mthodes qu'ils ont souvent apprises l'tranger et qu'ils ont gyptianises . La stratgie que ces jeunes patriotes ont dveloppe au fil des mois pour mobiliser un peuple considr jusqu'alors comme apathique, puis les tactiques employes ces dernires semaines pour faire plier la dictature resteront dans l'histoire comme des modles du genre.


70 000 contacts sur Facebook

Tout commence il y a presque trois ans, en mars 2008. Dans la journe, Ahmed Maher, 28 ans, est ingnieur en btiment. Esraa Abdel Fattah, 26 ans, travaille, elle, dans une maison d'dition de DVD. Le reste du temps, ils militent au Caire dans ces groupuscules dmocratiques que le ras a laiss clore, sous la pression de l'administration Bush, avant de les rprimer frocement. Ahmed et Esraa n'ont connu que la dictature. Ils sont fatigus de ces manifestations de quelques dizaines de personnes, toujours les mmes, qui ne mnent rien sauf la prison. Ahmed y a pass un mois. En ce dbut de 2008, ils sont la recherche d'une ide simple qui convaincra enfin le peuple, et pas seulement une poigne d'intellectuels, de descendre dans la rue en masse. Une ide grandiose qui ferait enfin trembler et, qui sait ?, tomber - le rgime honni.

Dans un caf proche de la place Tahrir, Ahmed, cheveux trs courts, veste de velours et lunettes fine monture, se souvient : En mars 2008, les prix du pain et du sucre avaient fortement augment Les ouvriers de la grande usine textile de Mahalla, dans le delta du Nil, ont dcid de faire grve Je me suis dit : c'est peut-tre l'occasion que nous attendions Il envoie un SMS Esraa : Et si on aidait les gars de Mahalla, si on appelait une grve gnrale ? La jeune femme est enthousiaste. Mais comment monter un projet aussi fou ? Elle a une ide. Elle sait que l'Egypte est l'un des pays arabes les mieux connects internet. Elle-mme, comme des millions de jeunes, suit ses chanteurs favoris et l'quipe nationale de foot, dont elle est fan, sur Facebook. Elle propose Ahmed d'utiliser le rseau social des fins politiques - une premire dans le monde arabe. Le 23 mars, ils crent une page Facebook pour appeler la grve gnrale le 6 avril, en solidarit avec les ouvriers de Mahalla. On verra ce que cela donne, dit Ahmed.

Le succs est immdiat. Tous les jours, raconte Ahmed, plus de 3 000 personnes s'inscrivaient sur notre page Trs vite, on a eu plus de 70 000 contacts De jeunes blogueurs, nombreux en Egypte, les soutiennent. Des tracts commencent circuler. Le pouvoir s'inquite. Il redoute que, le 6 avril, les manifestations ne se multiplient dans tout le pays. A la tlvision, un ministre appelle les Egyptiens ne pas sortir dans la rue ce jour-l. Du coup un salari sur trois est rest chez lui et n'est donc pas all son travail, dit Ahmed. L'Egypte s'est arrte Nous avions gagn. Dans la foule, Moubarak accepte une hausse des salaires. Cette victoire a cependant un prix. La rpression est froce. Il y a des dizaines de morts. Esraa est arrte, Ahmed, jet en prison et tortur pour lui arracher le mot de passe de la page Facebook, qu'il ne donnera jamais. Mais la preuve est dsormais faite aux yeux de tout un peuple : ensemble, on peut faire cder le rgime. La premire tape de la rvolution est franchie.

Que faire aprs ? Nous voulions profiter de l'lan, mais nous ne savions pas comment, explique le rvolutionnaire qui, l'poque, se dit rsistant. Nous avons cherch des ides sur internet. Par hasard, ils tombent sur le film de Steve York Bringing Down a Dictator , qui raconte comment le mouvement de jeunes Serbes Otpor a fait tomber Milosevic. On s'est dit : on veut faire comme eux Le 26 juin 2008, ils crent sur Facebook le Mouvement du 6 avril. Ahmed propose d'adopter le mme logo qu'Otpor, un poing ferm. Il demande aux 70 000 amis du mouvement de voter par internet. Certains voulaient un symbole national mais la majorit a dit oui au poing

Les 6 avril veulent maintenir la mobilisation malgr la rpression. Ils cherchent des techniques originales. Discrtement, nous avons invit au Caire l'Academy of Change du Qatar, raconte un autre leader du mouvement. C'est un groupe d'intellectuels gyptiens qui a traduit en arabe les livres des grands penseurs de la lutte non violente Ils nous ont fait dcouvrir Martin Luther King, Gandhi et surtout l'Amricain Gene Sharp qui a crit un manuel trs concret dcrivant 198 tactiques pour bousculer les dictatures On a dvor tout cela. Et on a essay. Ils commencent par des flashmobs, de petits attroupements de dix minutes qui djouent la surveillance policire. Le but : attirer l'attention et dlivrer un message. Un jour, une trentaine de militants dfilent en noir comme pour un enterrement : celui de la dmocratie. Un autre, ils se collent un bandeau de Scotch sur la bouche et marchent en silence, ainsi billonns. Les 6 avril organisent ainsi plus de 300 petits vnements dans toute l'Egypte. C'est un bon dbut. Plusieurs centaines de jeunes ont appris surmonter leur peur.


5 000 personnes pour ElBaradei


En 2009, Ahmed et ses amis dcident de passer la vitesse suprieure et de structurer le mouvement. Pour cela, nous avions besoin d'aide, raconte Ahmed Maher. A Belgrade, des anciens d'Otpor ont mont une structure de conseil en lutte non violente, Canvas Grce la fondation amricaine Freedom House, nous y a vons envoy discrtement l'un des ntres Il s'agit de Mohamed Adel. C'est l'archtype du jeune Egyptien d'aujourd'hui. Il a 20 ans, un diplme d'informatique et il a appartenu aux Frres musulmans, tandis que son pre est militaire. En juillet 2009, voil Mohamed Belgrade pour un sminaire d'une semaine.

Son formateur est un Serbe de 36 ans au visage anguleux, Srdja Popovic. C'est le fondateur de Canvas. Au dbut d'Otpor, en 1996, il a lui-mme t form par le gourou amricain en personne, Gene Sharp. Aprs la chute de Milosevic, il a t lu dput, puis, en 2004, il a mont avec quelques copains son petit centre de formation o sont passs des Ukrainiens, des Gorgiens et d'autres activistes venus de tous les continents. Je ne fais pas la rvolution la place des jeunes, tient-il prciser. Mon but est seulement de les aider rflchir, de leur inculquer les fondamentaux de la lutte non-violente

De Belgrade, Mohamed Adel rapporte des manuels d'instruction traduits en mauvais arabe, et la certitude que ses camarades et lui pourront faire comme les Serbes. On organise des ateliers au Caire. Certains vont approfondir leur formation et suivre le sminaire d't de la fondation amricaine ICNC (Centre international de Conflit non violent), dans le Maryland. Le savoir se diffuse. Le mouvement se structure. Mais il lui manque une cause. Elle se prsente en fvrier 2010. Le prix Nobel de la Paix, Mohamed ElBaradei, rentre au pays pour faire campagne. Les jeunes activistes organisent son accueil l'aroport. Il y avait 5 000 personnes, ce qui n'tait jamais arriv, dit Bassem Fathi, trs impliqu dans l'opration.

Dsormais, l'quipe du prix Nobel et les 6 avril vont faire quipe. Comment mobiliser encore et encore ? Une ide merge : faire signer un million d'Egyptiens une ptition en faveur de rformes dmocratiques. Mais pas une ptition comme les autres : sur un site protg aux Etats-Unis, les signataires doivent laisser leurs coordonnes personnelles, y compris leur numro de carte d'identit, de tlphone et leur adresse e-mail. L'ide tait de montrer un million de personnes qu'elles pouvaient s'engager en politique sans risque, dit Sherif Mansour de Freedom House. Le mouvement aura ainsi un moyen de contacter personnellement un million de sympathisants, ce qui sera dterminant au dbut de la rvolution.

L'opration est un succs mais elle ne touche que les classes duques. Comment s'adresser au peuple ? Le 6 juin 2010, dans la banlieue d'Alexandrie, un jeune homme nomm Khaled Said entre dans un caf internet. Il a, semble-t-il, l'intention de mettre en ligne une vido dnonant la corruption dans un commissariat. Des policiers l'arrtent, le torturent et le tuent devant tmoins. C'est la cause qui nous manquait pour toucher tout le monde, dit une source proche du 6 avril . Une page Facebook Nous sommes tous des Khaled Said est cre en juillet 2010. Qui en a eu l'ide ? On ne le sait pas exactement. Pour des raisons de scurit, la page a au moins trois administrateurs, rests anonymes jusqu' la rvolution : un journaliste cairote de 25 ans, une activiste qui vit Washington et un responsable marketing de Google bas Dubai, le dsormais clbre Wael Ghonim.


Ralliement au drapeau


Le trio est en contact permanent avec les leaders du 6 avril et l'quipe d'ElBaradei. Avec eux, ils dcident d'organiser un vnement pacifique pour rendre hommage Khaled Said. Sur Facebook, ils demandent tous leurs amis (ils seront bientt des centaines de milliers) de sortir dans la rue, le 23 juillet, jour de la fte nationale, vtus d'un teeshirt noir et portant une photo du martyr, un Coran ou une Bible, pour aller tous ensemble se recueillir en silence face au Nil. L'appel est reli par les blogueurs et les amis d'amis. Le succs est considrable. Toute l'Egypte, ou presque, communie. Grce Facebook, les activistes disposent dsormais de l'outil de mobilisation de masse qui leur manquait.

En dcembre dernier, aprs un scrutin lgislatif scandaleusement truqu, le petit groupe dcide de passer l'tape ultime. Cette force de frappe, ils vont la dclencher. L'objectif ? Renverser le rgime. Quand ? Le jour de l' lection annonce du fils de Moubarak, en septembre 2011. En attendant, il faut entretenir la mobilisation. On planifie une srie de manifestations jusqu'au jour J. La premire, prvue pour le 25 janvier, ne devrait tre qu'un test. Il s'agit de dtourner la journe officielle de la police en une journe contre la torture et la dictature. Ce sera le jour de la rvolution. L'histoire a pris les devants. Car le 15 janvier, Ben Ali tombe.

Nos amis tunisiens taient srs que nous ferions la rvolution avant eux et voil qu'ils nous devancent, dit Ahmed Maher. Que faire ? Faut-il appeler une manif gante et mobiliser grande chelle le rseau construit depuis trois ans ? Le groupe est partag. Certains ont peur de diviser le pays. Les autres pensent que la situation est mre, que c'est le moment ou jamais. Ce sont eux qui auront le dernier mot. Un comit de coordination clandestin est cr. Il compte dix personnes reprsentant cinq mouvements, dont le 6 Avril, les Khaled Said , les pro-ElBaradei et les Jeunes Frres musulmans. Tous ont t forms la lutte non violente, y compris les islamistes . Cela faisait deux ans que l'on s'habituait cette stratgie, dit Mohammad Otman, l'un des jeunes membres de la Confrrie. Grce au 6 Avril, j'ai moi-mme assist plusieurs sminaires Le groupe clandestin se met donc assez facilement d'accord sur le droulement du 25 janvier. Pour afficher l'unit des manifestants - l'une des bases de la thorie non violente - chacun remisera ses emblmes, y compris le poing d'Otpor. Un seul signe de ralliement : le drapeau national.

Afin de tromper la police, on annonce que la manifestation partira 14 heures de trois places, dans le centre du Caire. En ralit, elle dmarrera une heure plus tt, de cinq points situs dans des quartiers trs populaires. Quand les cinq cortges font leur jonction, la foule est si immense qu'elle brise les cordons de police et envahit la place Tahrir. La rvolution du 25 janvier a commenc.

Au dbut, elle engrange victoire sur victoire. La rpression sanglante et les attaques des voyous ne dcouragent pas les rvolutionnaires - au contraire. Impressionns par leur dtermination, un groupe d'officiers entrent secrtement en contact avec eux. Le 29 janvier, un jeune grad que je connaissais m'a dit qu'il envisageait, avec d'autres, de monter un coup d'Etat conte Moubarak, raconte Ahmed Maher. Il m'a demand si nous y participerions J'ai refus. Je voulais que toute l'arme nous rejoigne Toujours l'obsession de l'unit. Et a paie : deux jours aprs, l'tat-major annonce qu'il ne fera pas tirer sur la foule. C'est un tournant majeur.


Centre de formation


Dbut fvrier, pourtant, la rvolution semble encalmine. Le 4, Moubarak refuse de dmissionner. Son discours meut une partie de la population. Les occupants de la place Tahrir vont-ils tre marginaliss ? Srdja Popovic tlphone Mohamed Adel, son ancien stagiaire : Ne restez pas statiques, dployez-vous dans la ville, harcelez le pouvoir. Quelques heures aprs, des milliers de manifestants bloquent le Parlement et le sige du gouvernement. La rvolution est relance. Le 10, le rgime est bout de souffle. Et l'incroyable se produit. Ahmed Maher, l'apprenti rvolutionnaire, le petit ingnieur en btiment qui a tt des geles de la police secrte, est invit par le Premier ministre venir discuter de l'avenir du rgime. Il raconte : Ahmad Chafik m'a dit : Moubarak va dmissionner mais laissez-lui un peu de temps Je lui ai rpondu : Non, c'est maintenant. Le lendemain, le ras jette l'ponge, aprs trente ans de rgne. Moubarak l'autocrate, l'hritier de Nasser et de Sadate, est chass du pouvoir par la conjuration d'une poigne de chabab ( les jeunes ) qui n'ont pour arme que leur courage et leur ordinateur.

Que faire de la victoire ? Certains rvolutionnaires vont entrer en politique, d'autres dans les affaires. Mohamed Adel a une autre ide : suivre l'exemple de son prof serbe et crer un centre de formation pour les activistes du Moyen-Orient. Il vient tout juste de dnicher des locaux : un grand appartement moderne, prt par un businessman gyptien, dans un quartier branch du Caire. Notre savoir-faire doit servir d'autres, nous dit Mohamed en dcouvrant les lieux. Nous sommes dj en contact avec des groupes Bahren, en Algrie, au Ymen...

Vincent Jauvert
Le Nouvel Obsevateur
26 mars 2011
Edit par csv, le 07/04/11 07:34

Commenter l'article 109 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les rseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne Rodez 18 h





Se former la rgulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Tlcharger la plaquette de prsentation des IFMAN



-

Ce site a t dvelopp et est hberg par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189323

Systme Interactif Rdactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site