Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 02:19
INTERNATIONALn Article n°146.1 n 05/04/12 n 13:08 n Editeur : csv
5 avril 2012 - îles Maldives
Sept prix nobel de la paix interpellent David Cameron
sur les Maldives


Sept Prix Nobel de la Paix, groupés autour de Adolfo Perez Esquivel, disent Non à la Militarisation aux îles Maldives mais Oui au Dialogue : Adolfo Pérez Esquivel (Argentine), Mairead Corrigan Maguire (Irlande du Nord), Rigoberta Menchu Tum (Guatemala), Desmond Tutu (Afrique du Sud), Jody Williams (Etats-Unis), Shirin Ebadi (Iran), Leymah Gbowee (Liberia). Les îles Maldives (islas Malvinas) sont dans l'Atlantique sud, proches de l'Argentine) :

-


-
"Le Comité international pour la Résolution Pacifique du conflit des Malvinas (îles Maldives), présidé par Adolfo Pérez Esquivel, continue la campagne d’adhésion pour demander au Gouvernement de Grande-Bretagne qu’il tienne compte des résolutions réitérées de l’Assemblée Générale des Nations Unies et de son Comité Spécial de Décolonisation, demandant de renouer les négociations, afin de trouver une solution pacifique à la controverse sur la souveraineté, en ce qui concerne les Iles Malvinas et celles de Géorgie du Sud et des Sandwich du Sud.

A cette sollicitation, qui s’adresse au Premier Ministre Britannique David Cameron, s’est ajoutée la Libérienne Leymah Gbowee qui a été récemment honorée avec le Prix Nobel de la Paix. D’autres personnes connues se sont aussi ajoutées à cette liste comme l’ex-directeur Général de l’UNESCO, Federico Mayor Zaragoza, qui est aussi Président de la Fondation « Culture de Paix », des Vétérans de la Guerre des Malvinas, des députés, des écrivains, des journalistes, des étudiants, des syndicalistes, etc.

Pérez Esquivel s’est exprimé ainsi : « La Légitime réclamation de la souveraineté sur les Iles Malvinas ne doit pas être associée au bellicisme répressif de la Dictature Argentine. La Guerre des Malvinas, qui a commencé voici 30 ans, a été l’excuse des deux gouvernements (argentin et britannique) pour obtenir appui et légitimité, grâce au sang de leurs peuples ».

Il a signalé aussi que l’Armée Argentine était déjà bien préparée par la répression interne de son peuple et non pour la défense de la souveraineté nationale. « Tout ceci s’est clairement manifesté dans les crimes et les vexations subies par les soldats argentins de la part de leurs officiers supérieurs. Le gouvernement dictatorial, qui ne représentait pas le peuple argentin, a fait là un essai frustré pour améliorer son image interne ».

D’autre part, je remarque que, pour Margaret Thatcher, la défense de cette enclave coloniale stratégique lui a permis d’obtenir une grande popularité et l’a aidée à gagner les élections de 1983. « Pendant que le conflit se déroulait, nous avons déclenché une campagne de solidarité, ensemble avec Mairead Corrigan Maguire et le Conseil Britannique pour la Paix, avec comme objectif de sauver des vies, de rendre la paix possible et d’arrêter la guerre. Cependant, la Grande Bretagne a été l’unique pays non-dictatorial, qui a refusé de me recevoir, comme aussi le Chili et le Paraguay, qui eux étaient des pays avec des gouvernements dictatoriaux. Tous ne voulaient pas que des propositions de paix et de dialogue puissent avoir lieu ».

Récupérant le symbolisme de la fameuse « Marche du sel » de Gandhi en Inde contre le monopole britannique de cette ressource de base, Pérez Esquivel, Président du Service Paix et Justice (Serpaj), a rappelé qu’il s’agissait dans ce message d’un appel à tous les citoyens du monde pour qu’ils apportent aussi leur adhésion et qu’il considérait cet apport comme un grain de sel, qui se transformera en une poignée de rébellion non-violente, pour s’assurer de la possession des richesses naturelles de l’Argentine et de toute l’Amérique Latine et de leur souveraineté territoriale.

Finalement, il a dit qu’à la fin du mois d’avril, il se rendrait à Londres, après bien des décennies, et qu’il aimerait pouvoir rencontrer le Premier Ministre David Cameron : « Il s’agit là d’une campagne pour le dialogue et pour faire tomber les murs de l’intolérance. On peut toujours penser à des alternatives ».

Nous invitons tous les citoyens du monde à envoyer leur adhésion à : granosdesalpormalvinas@gmail.com ou wereclaimdialoguemalvinas@gmail.com

Les adhésions seront collectées jusqu’au 22 avril 2012."
Edité par csv, le 05/04/12 à 13:28

Commenter l'article 146 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189345

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site