Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 02:14
INTERNATIONALn Article n°145.1 n 02/04/12 n 21:38 n Editeur : csv
3 avril 2012
Aung San Suu Kyi, de la résidence surveillée au
parlement birman

« Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur : la peur de perdre le pouvoir pour ceux qui l’exercent, et la peur des matraques pour ceux que le pouvoir opprime. »
Aung San Suu Kyi - 1991


L'opposante birmane Aung San Suu Kyi vient d'être élue députée, lors des législatives partielles du dimanche 1 avril où son parti, la LND, a remporté la totalité des 44 sièges en renouvellement. Toutefois, le parti reste très minoritaire dans la chambre basse qui compte 435 sièges, et les prochaines élections générales ne sont prévues que pour 2015.

Même si elle doit être considérée avec prudence, cette élection n'en constitue pas moins un formidable espoir pour celle qui durant 25 ans a cru à la stratégie de la non-violence pour s'opposer à une très dure dictature militaire et pour tous ceux qui l'ont soutenue.

La prix Nobel de la paix a appelé lundi 2 avril la Nation birmane à s'unir pour consolider la démocratie, évoquant le début d'une "ère nouvelle" au lendemain de ces élections historiques.

le début d'une ère nouvelle


Premiers discours de victoire de Suu Kyi au siège de la LND :



"Ce n'est pas tant notre triomphe que le triomphe de ceux qui ont décidé qu'ils devaient participer au processus politique de ce pays. Ce qui importe n'est pas le nombre de sièges remportés, bien que nous soyons, bien sûr, extrêmement satisfaits d'en avoir gagné autant, (mais) le fait que les gens montrent autant d'enthousiasme dans leur participation au processus démocratique."

"Nous espérons que ce sera le début d'une ère nouvelle dans laquelle le rôle du peuple aura plus d'importance dans la vie politique de notre pays. Nous espérons aussi pouvoir avancer sur la route de la réconciliation nationale. Nous accueillerons tous les partis voulant nous rejoindre pour aider à apporter paix et prospérité à notre pays."

"Nous espérons que tous les partis qui ont participé aux élections seront en mesure de coopérer avec nous afin de créer une atmosphère véritablement démocratique dans notre Nation. Nous les félicitons d'avoir participé aux élections dans un esprit démocratique et nous espérons qu'à l'avenir, plus de gens et plus de partis pourront profiter d'une telle opportunité."


Europe-ecologie : "Cette victoire est avant tout celle de la stratégie de non-violence"


Dans un communiqué, "Europe Écologie-Les Verts se réjouit de l’élection d’Aung San Suu Kyi comme députée et celle de nombre de ses amis de la LND. Le parti démocratique a réussi à emporter ces sièges grâce à la volonté de liberté et de démocratie du peuple birman et ce, malgré les dernières résistances et les fraudes des plus conservateurs au sein du pouvoir militaire.

Cette victoire est avant tout celle de la stratégie de non-violence d’Aung San Suu Kyi, qui à l’instar de Gandhi ou Mandela, a su faire preuve de persévérance et de constance, mais également de réconciliation. Face à la dictature, cette patience a payé.

Désormais, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour la Birmanie. EELV appelle le régime birman à reconnaître la victoire de la LND et d’Aung San Suu Kyi et à les faire participer à un gouvernement oeuvrant pour une société plus juste, moins corrompue, dans une Birmanie qui retrouve la paix et des droits humains fondamentaux, un pays qui protège sa nature et ses ressources.

Nous appelons aussi la France à aider à cette transition démocratique en Birmanie. Le soutien tardif et relativement timoré du gouvernement français à ce processus encore fragile ne saurait par ailleurs faire oublier les exactions de Total en Birmanie, l’un des derniers grand groupe mondial à avoir contribué à la survie d’une des pires dictatures.

La France doit avant tout investir dans l’aide à la gouvernance, dans un pays qui a tout à apprendre en termes de vie démocratique, et faire en sorte que toute coopération économique soit conditionnée au respect de cette évolution démocratique."


Celle qui prône la non-violence depuis 25 ans entre dans l'histoire


Le Point titre "élue députée, Aung San Suu Kyi entre dans l'Histoire" :

"La "Dame", qui prône la non-violence contre l'oppression depuis près de 25 ans, a pour autant lancé un appel à l'union. "Nous espérons que tous les partis qui ont participé aux élections seront en mesure de coopérer avec nous afin de créer une atmosphère véritablement démocratique dans notre nation".

Dans un message diffusé tard dimanche soir, elle avait déjà appelé ses partisans à la mesure, exigeant que "la victoire du peuple soit une victoire digne".

Edité par csv, le 03/04/12 à 07:36

Commenter l'article 145 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189312

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site