Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 06:15
INTERNATIONALn Article n°225.1 n 05/06/14 n 12:21 n Editeur : csv
juin 2014 - Pologne - Chine
De Varsovie à Tian'Anmen, leçons du 4 juin 1989


Mettant en parallèle deux événements qui se sont déroulés le même jour, le 4 juin 1989, il y a juste 25 ans, Maciej Bartkowski montre, dans un article paru sur le site Waging Non-violence, comment, avec le recul de l'Histoire, on comprend qu'en Pologne, un mouvement révolutionnaire, patiemment organisé et progressif dans ses revendications a pu arriver plus facilement à renverser une dictature que les étudiants chinois de la place Tian'Anmen, insuffisamment soutenus et exigeant de suite la démocratie sans transition :

-
Lech Walesa, 7 mai 1989 Reuters


"Le 4 Juin 2014, les Polonais célèbraient le 25e anniversaire des premières élections libres depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En 1989, l'opposition polonaise "Solidarité" (Solidarnosc) a remporté une victoire écrasante , obtenant tous les sièges saud un à pourvoir dans les deux chambres haute et basse du Parlement. Cette victoire a conduit à la nomination du premier Premier ministre non - communiste et à un gouvernement d'union où les anciens dissidents politiques étaient assis avec leurs anciens oppresseurs. Dans ce partage du pouvoir, le gouvernement a commencé à démanteler le système communiste polonais et à engager une transition démocratique pacifique, bien avant que ne s'écroule l mur de e Berlin et que ne s'effondre l'Union soviétique.

Le même jour, où les Polonais célébraient la liberté de choisir leurs propres représentants au Parlement, de l'autre côté de la planète, dans un autre pays communiste, les dirigeants politiques ont mené une répression brutale de la manifestation pacifique d'étudiants sur la place Tian'Anmen. Selon diverses estimations, entre un millier et plusieurs milliers de manifestants ont été tués.


Quand la Chine et la Pologne s'observaient mutuellement

L'opposition polonaise regardait les événements en Chine avec appréhension, se demandant si leurs partenaires communistes allaient se jouer une fois encore les oppresseurs et rejeter les résultats des élections à l'instar de leurs homologues chinois. Les dirigeants communistes chinois ont examiné à leur tour avec terreur les nouvelles en provenance de Pologne, craignant la "maladie polonaise" se propage chez eux. Ils se sont décidés à la stopper avant qu'elle n'ait contaminé des couches plus larges de la société chinoise. Il s'est avéré que les différentes stratégies mises en œuvre par ces mouvements ont contribué à déterminer à la fois la solution pacifique en Pologne et l'enterrement violent des espoirs démocratiques en Chine.

Une stratégie délibérée de la "révolution auto- limitée" a conduit un mouvement de solidarité fort de 10 millions de membres à sa première victoire. La résistance populaire a ébranlé le gouvernement communiste en son coeur dès 1980, l'obligeant à légaliser le première syndicat libre du bloc communiste. La "révolution de l' auto-limitation" de la Pologne a souligné l' importance de la discipline non-violente au sein de la résistance avec la construction d'une coalition de divers groupes à base élargie afin de mener des actions puissantes de non-coopération et la désobéissance. Pour un mouvement aussi fort que Solidarité, l'objectif était relativement limité. Il ne demandait pas la démocratie à part entière ; celle-ci est restée un rêve non réalisé aussi longtemps que les 100.000 soldats soviétiques sont restés stationnés en Pologne. Au lieu de cela, l' opposition s'est elle-même limitée par le choix d'un objectif concret et apparemment réalisable : les syndicats libres.

Les tactiques ont changé par rapport aux manifestations dans les rue ouvertes, qui rendaient les manifestants vulnérables à la répression, en se transformant en grèves professionnelles à l'intérieur des usines. Cela augmentait la sécurité pour les manifestants, tout en rendant plus difficile pour les autorités de disperser les grévistes sans d'abord mettre en danger les machines et le matériel de valeur dans les usines. Dans le même temps, le mouvement de leadership identifiable s'est uniquement axé sur l'ouverture au dialogue et les négociations avec les autorités communistes, tant qu'il a été traité comme un partenaire égal à la table des négociations. Leur adhésion persistante et inébranlable aux principes de l'organisation et des actions non-violentes et aux perturbations constructives, combinée avec la volonté de parler avec les oppresseurs, a conduit - neuf ans plus tard - à l'organisation de tables rondes. Elles ont duré plus de deux mois , entre février et avril 1989, et ont donné naissance à un accord politique entre l'opposition et le gouvernement qui a finalement conduit à la démocratisation réussie de la Pologne.


-
Tien'Anmen mai 1989 (Flickr/Robert Croma)


Manque de préparation à Tian'Anmen

Contrairement à la révolution de l'auto-limitation polonaise, les militants chinois ont exigé immédiatement la démocratisation du pays. Cela s'est produit en dépit du fait que les étudiants n'avaient pas réussi à construire une coalition élargie avec les travailleurs, les paysans et les intellectuels. Avec les divisions internes entre leurs centres de décision multiples, les étudiants les plus radicaux étaient insatisfaits des concessions offertes par le régime. Ils avaient obtenu des associations d'étudiants libres et laune plus grande liberté de presse - et ils ont décidé d'exiger une véritable démocratie en Chine. Cela a renforcé la poids de la ligne dure du Politburo communiste chinois qui a maîtriséfait taire les voix modérées au sein de leurs propres rangs.

Les étudiants de la place Tian'anmen n'ont pas réussi à exploiter les failles qui existaient dans la direction politique chinoise ainsi que les problèmes apparemment graves de loyauté de l'armée chinoise. La discipline non-violente a également été ébranlée lorsque certains groupes d'étudiants ont riposté à l'approche des unités de l'armée par l'envoi de projectiles. En raison de cela, ils ne purent guère arrêter les soldats nourris de la propagande du régime sur "les provocateurs violents". La répression a suivi et la lutte a été perdue.

L'idée de base de la révolution de l'auto- limitation polonaise était également dans la compréhension qu'il s'agissait d'une lutte prolongéee. Les membres de Solidarité étaient convaincus qu'ils ne connaîtraient pas la démocratie de leur vivant. Néanmoins, ils sentaient qu'ils devaient se battre alors pour que leurs enfants vivent dans l'avenir dans une Pologne libre - aussi éloigné que cela poupuisse se produire. La psychologie d'endurance, la conscience d'une lutte à mener dans la durée, ont aidé les Polonais à rester fidèles non seulement à leur objectif final, mais aussi disciplinés dans leur lutte non-violente. Cette endurance collective a façonné la stratégie de réalisation des objectifs de la résistance et de l'expansion constante de l'espace civique, un pas après l'autre. Ce courage est une véritable leçon de patience stratégique, d'organisation de la base, de renforcement de la coalition avec les travailleurs, la recherche de consensus et de dialogue avec l'adversaire quand l'occasion s'est présentée - toutes les compétences qui ont été utilisées à bon escient dans les mois cruciaux de 1989, ainsi que pendant les années de transition qui ont suivi."




Blog de Maciej Bartowski


Edité par csv, le 06/06/14 à 09:13

Commenter l'article 225 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189559

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site