Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
24/04/2019 n 06:11
INTERNATIONALn Article n°2.1 n 07:24 n 21/02/08 n Editeur : csv
Birmanie : ne pas oublier


Appel des prix nobels de la paix
21 février 2008

- "Les marches pacifiques et non violentes des moines bouddhistes Birmans de 2007 qui demandaient paix et dialogue pour une solution politique des problèmes auxquels le pays est confronté ont galvanisé l'attention de la communauté internationale. Ils ont marché pour soutenir la population laïque qui publiquement et courageusement a protesté contre le régime.

Nous avons observé avec horreur la façon dont leurs propositions pacifiques ont été acueillies par une violente répression de la part de la junte militaire Birmane menée par le Général Than Shwe. Les rafles subséquentes qu'il a ordonnées ont entraîné arrestations, tortures et meurtres qui continuent encore chaque jour.


En dépit de l'aspiration prédominante des Birmans à un changement politique, le régime n'a fait ni ouverture, ni progrès vers une réconciliation nationale. Ils persistent dans leur refus d'engager le peuple Birman et les groupes ethniques dans un dialogue essentiel et significatif. Nous maintenons fermement notre appui à notre consoeur Aung San Suu Kyi lauréate du prix Nobel, et avons à maintes reprises appelé à sa libération, ainsi qu'à celle des moines Bouddhistes et de tous les prisonniers politiques de Birmanie.


La « feuille de route » du régime et le processus de la constitution long de quelques décades ont failli : ils n'incluent pas la participation de la Ligue Nationale pour la Démocratie. La LND et les ethnies de Birmanie doivent participer à la détermination d'une solution négociée et d’une transition vers la démocratie.


Nous ne pouvons, ni ne pourrons, oublier les événements de la Révolution Safran ainsi que le courage du peuple Birman dans sa revendication au droit de vivre en paix et en liberté. En dépit de décennies de répression, et dans un monde brisé par la violence, leurs manifestations pacifiques sont le modèle de l'expression juste et légitime d'une dissidence politique qui leur est acquise de plein droit.


Beaucoup d’armes utilisées par le régime militaire de Birmanie pour se maintenir au pouvoir leur ont été vendues par des gouvernements étrangers. Ceci n'est pas acceptable - aucune nation ne doit vendre d'armes à un régime qui les utilise exclusivement contre son propre peuple. Nous appelons la communauté internationale à travailler activement afin d’appliquer des embargos d'armes contre le régime. De plus, nous appelons les membres du Conseil de Sécurité, ainsi que la communauté internationale, à prendre rapidement des mesures qui empêcheront la vente d'armes à l'armée Birmane, y compris une interdiction sur les transactions bancaires ciblant les principaux dirigeants Birmans, ainsi que les entités étatiques ou privées qui soutiennent le commerce d'armes du gouvernement."
Signé par :

-Archevêque Desmond M. Tutu
-Sa Sainteté le Dalaï Lama
-Shirin Ebadi
-Adolfo Perez Esquivel
-Mairead Maguire
-Rugoberta Menchu Tum
-Prof. Elie Wiesel
-Betty Williams
-Jody Williams

Traduction trouvée sur le blog de Birmanie libre

Voir le texte original en anglais



Nouvelles de Birmanie : Avaaz s'engage
19 février 2008

-"La situation en Birmanie a empiré depuis les manifestations de l’automne dernier. 80% des moines et des leaders étudiants - qui ont été à la tête des manifestations - ont depuis été arrêtés et emprisonnés. Les 20% restant se cachent ou fuient mais restent en tout cas dans une situation périlleuse. Les généraux birmans ont largement fait usage de la torture pour démanteler ces réseaux. Ils ont également réprimé les manifestations avec de plus en plus de détermination. L’un de nos espoirs était de percer le couvercle médiatique imposé par les généraux sur le pays. Aujourd’hui, même si nous pouvions faire cela, il n’y a plus de manifestations de masse à couvrir. Les manifestations ont été étouffées, du moins pour l’instant.

Il y a malgré tout de l’espoir, et avec votre soutien, Avaaz l’aide à grandir. Aucune dictature n’a été renversée sans une longue lutte et beaucoup de sacrifices. Les birmans se sont battus depuis 20 ans, leur combat n’est pas terminé et nous sommes déterminés à continuer à les aider.

- Pourquoi nous devons continuer à espérer:

- Les manifestations de l’automne dernier ont marqué l’entrée en politique d’un nouvelle génération d’activistes non-violents. Des centaines de milliers d’individus sont donc déterminés à continuer le combat.

- Les brutalités contre les moines vénérés par les birmans ont enlevé tout trace de légitimité aux généraux. Ils sont maintenant cantonnés dans leur capitale au milieu de la jumgle et ne semblent plus gouverner que par la violence.

- Il y a quelques signes de rébellion au sein de l’armée birmane, certains officiers ayant récemment refusé de réprimer des manifestants.

- La pression internationale reste forte. La junte militaire a reçu les pressions de l’ONU et de la Chine concernant son plan (vicié) de marche vers la Démocratie, et a dû annoncer un référendum pour le mois de Mai.

- 2008 sera une année décisive pour le mouvement démocratique. Une réflexion a véritablement commencé, le mouvement prend de l’ampleur et devrait revenir en force."

Voir le site Avaaz
Edité par csv, le 21/02/08 à 07:51

Commenter l'article 2 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189520

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site