Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
01/09/2015 n 07:53
INTERNATIONALn Article n°271.1 n 18:02 n 24/07/15 n Editeur : csv
24 juillet 2015 - Palestine occupée
Les palestiniens de Susiya luttent contre la
destruction de leur village


Des centaines de personnes manifestent pacifiquement dans le village palestinien de Susiya en Cisjordanie, protestant contre la démolition et le transfert forcé qui menacent ses habitants :

-


Pétition en ligne contre la démolition du village



Voici ce qu'écrit le Monde du 23 juillet 2015 :

"C’est un paysage de collines gorgé de soleil. Une terre de bergers et de cultivateurs palestiniens, qui ont creusé dans la roche, il y a bien longtemps, des grottes pour y vivre et des réservoirs pour retenir l’eau de pluie. Les grottes ont été détruites par l’armée israélienne, les réservoirs condamnés. C’est une terre d’oliviers et de vignes, de routes escarpées et d’horizons bouchés, où seuls les petits lézards jouissent d’une réelle liberté de mouvement.

-


L’injustice prend racine dans ces collines, situées au sud de la ville d’Hébron et de la Cisjordanie. Les habitants de Susiya en sont les témoins et les victimes. Leur village misérable est devenu le symbole international de la colonisation israélienne, au point d’être cité, le 20 juillet, dans un communiqué des ministres européens des affaires étrangères, réunis à Bruxelles. Un symbole des destructions et de l’impunité de l’occupation dans cette « zone C » de facto annexée, contrôlée par l’administration israélienne (Cogat) et l’armée, couvrant 62 % de la Cisjordanie.

Depuis trente ans, les colons israéliens cherchent à obtenir le départ des villageois, pour assurer une continuité entre leurs propres avant-postes, illégaux. Ils pensent être sur le point d’y parvenir. Le 3 août, la Haute Cour de justice se prononcera sur un recours des 340 habitants, qui veulent empêcher la destruction programmée de leurs domiciles précaires : des tentes, avec des tapis au sol, sans autres meubles que des chaises, parfois un mur de parpaing. Ces installations de fortune forment un campement éclaté sur toute la colline..."


Et RTBF :

"L'armée israélienne menace de détruire une cinquantaine de logements de ce village de Cisjordanie occupée. Les États-Unis et l'Union européenne sont intervenus pour tenter de dissuader Israël de poser ce geste. Certains y voient un exemple de la volonté israélienne de vider une partie de la Cisjordanie de ses habitants palestiniens.

-


Le cas du petit village de Susya, près de Hébron, est emblématique. Il est sous la menace de sa troisième destruction.

Le village originel, vieux de 200 ans, a été démoli en 1986 pour la création d'un parc national. Les habitants, essentiellement des agriculteurs, ont reconstruit un peu plus loin sur leurs terres. Ils ont subi une deuxième expulsion en 2001, mais se sont réinstallés une nouvelle fois.

Habitations précaires

La Cour suprême israélienne a autorisé l'armée à raser les habitations précaires qui abritent aujourd'hui une communauté d'environ 400 personnes. Pour la Cour, ces habitations ont été construites illégalement. Les habitants expliquent qu'il leur est en fait impossible d'obtenir des permis de bâtir pour rester chez eux.

Les diplomates des 28 États membres de l'Union européenne en poste à Jérusalem se sont rendus en juin à Susya pour demander que la démolition ne soit pas exécutée. Cette semaine, les États-Unis ont publiquement demandé à Israël de ne pas démolir le village. Ce geste serait "nocif et provocateur", dit Washington.

Des organisations comme "Rabbins pour les droits de l'homme" ou B'tselem font campagne pour sauver Susya. Pour elles, la démolition du village fait partie d'une politique visant à vider une partie de la Cisjordanie de ses habitants palestiniens pour y installer des colons juifs. Le déplacement forcé de populations constitue une violation du droit international."
Edité par csv, le 24/07/15 à 18:17

Commenter l'article 271 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >







NOUVEAU

Dans un monde en crise, oser le changement

-

Télécharger le bilan du forum du MAN 2012 de Rodez





C'est le moment !

-

Rejoignez la campagne du MAN





Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1056 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 6886

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site