Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/02/2019 n 17:25
INTERNATIONALn Article n°158.1 n 15:21 n 07/10/12 n Editeur : csv
octobre 2012 - Inde
Début de la Marche non-violente de 35 000 défavorisés
vers Delhi


Depuis le 3 octobre, des dizaines de milliers de paysans sans terre et intouchables de l’Inde ont commencé une marche pour la Justice intitulée Jan Satyagraha. Ils réclament une nouvelle réforme agraire garantissant l’accès à la terre et aux moyens de subsistance, et l’adoption d’une loi établissant le droit au logement.

Organisée par le mouvement Ekta Parishad, cette marche longue de 350 kilomètres doit durer trente jours. Ils espèrent être 100 000 marcheurs lors de l'arrivée à Delhi. C'est probablement la plus grande marche non-violente de tous les temps.


-

Communiqué de presse : La grande marche des sans-terres, Jan Satyagraha, a commencé son périple vers Delhi aujourd’hui


"Le 3 octobre, les communautés pauvres et marginalisées de l’Inde ont commence leur marche de 350 km de Gwalior à Delhi pour faire valoir leur droit à la terre et aux moyens de subsistance.

Ce matin, à 8h, 35 000 personnes, adivasis (autichtones, dalits et autres communautés marginalisées de l’Inde ont quitté le Mela Ground de Gwalior (Madhya Pradesh) pour commencer la Jan Satyagraha – Marche pour la Justice. En ce premier jour, ils ont couvert 22 kilomètres, empruntant l’autoroute menant à Delhi. Certains des participants à Jan Satyagraha sont resté en arrière afin de nettoyer le Mela Ground de Gwalior, où les gens se rassemblaient depuis fin septembre pour se préparer à la marche. En dépit de la chaleur, ce premier s’est bien déroulé, et les gens sont prêts à prendre la route de nouveau. Demain, ils couvriront la distance de 12 kilomètres pour atteindre Morena.

Jan Satyagraha – Marche pour la Justice a pour but de faire entendre la voix des communautés les plus pauvres de l’Inde qui demandent à vivre dans la dignité. Les principales demandes de cette immense action non-violente directement inspirée de Gandhi sont une nouvelle réforme agraire garantissant l’accès à la terre et aux moyens de subsistance, et l’adoption d’une loi établissant le droit au logement. Alors que les négociations avec le gouvernement étaient intenses ces deux dernières semaines, la marche était près d’être un succès avant même de démarrer. Malheureusement, la proposition du gouvernement présentée hier au Mela Ground de Gwalior par le Ministre du Développement Rural M. Jairam Ramesh était trop évasive pour satisfaire les attentes des marcheurs et des leaders de Jan Satyagraha. La marche, ont-ils décidés, était nécessaire pour maintenir la pression sur le gouvernement.

En préparation depuis quatre ans par de nombreuses organisations indiennes, et menée par le leader gandhien P.V. Rajagopal d’Ekta Parishad, Jan Satyagraha est soutenue dans le monde entier, et de nombreuses actions non-violentes (marches, forum, expositions, etc) ont lieu dans divers pays en solidarité avec les marcheurs indiens."

Source : paysanssansterre.non-violence-herault.org


Les objectifs de la marche


Depuis "la Marche du sel" de Gandhi en 1930, des marches paysannes sont organisées régulièrement dans le pays, plus ou moins spontanées face à des situations locales de dépossession de terres, de privation des ressources naturelles, de pollution... Ekta Parishad est une plateforme d'organisations de la société civile indienne qui mène des actions fédératrices en complément des activités de chacun de ses membres. Les marches qu'il organise ont un objectif fort partagé de plaidoyer politique au niveau fédéral. En 2007, une première marche organisée par Ekta Parishad, Janadesh, avait abouti sur une loi de protection des Adivasis, peuples autochtones de la forêt, et sur la constitution d'un comité de réforme du droit foncier pour la redistribution des terres. Mais la loi n'avait pas été appliquée et le comité ne s'est pas réuni pendant 4 ans. D'où Jan Satyagraha pour demander une feuille de route concrète pour l'application de ces réformes et garantir enfin à tous la possibilité de continuer à vivre chez eux et d'utiliser les ressources naturelles de l'eau, du bois et du sol pour leur économie vivrière.
Depuis plus d'un an, Rajagopal et son équipe ont tourné dans toute l'Inde lors d'une "yatra", pour mobiliser et former des représentants paysans à cet enjeu.La stratégie d'Ekta Parishad reste donc double : la pression par la Marche et le lobby via les négociations.

Source blog de Magali Audion de Gandhi International sur lequel vous pouvez suivre la marche

Libération : "des milliers de défavorisés entament une marche pour la justice" - 3 octobre 2012
Edité par csv, le 07/10/12 à 15:46

Commenter l'article 158 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1445 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 86879

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site