Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/03/2019 n 17:20
INTERNATIONALn Article n°113.1 n 08/05/11 n 22:06 n Editeur : csv
9 mai 2011 - Syrie
La répression en Syrie renforce le mouvement
pro-démocratie


La répression extrêment dure en Syrie fait peu à peu basculer les classes moyennes vers le parti de la révolution pacifique. C'est ce qu'affirme l'exilé syrien, Rami Nakhle, qui diffuse sur Internet les informations qu'il reçoit.

Grâce à de petites vidéos, prises parfois au risque de leur vie, les manifestants tentent ainsi de faire connaître leur message au monde entier :

-


"Alors que des milliers de Syriens sont à nouveau descendus dans la rue vendredi [6 mai 2011], en ce qui a été surnommé le "Jour de Defiance," Al Jazeera a mené une interview très intéressante avec Rami Nakhle, connu sur Internet comme Malath Aumran, qui font partie d'un vaste réseau de cyber-syriens en exil de militants chargsé de faire des clips, des images et des nouvelles des manifestations en cours pour l'étranger. (leur fonctionnement rappelle la façon dont des militants birmans ont été en mesure de garder le monde informé de la Révolution safran de 2007.)

Au cours du soulèvement qui dure maintenant depuis sept semaines en Syrie, les défenseurs des droits de l'homme affirment que plus de 600 personnes ont été tuées et 8.000 ont été emprisonnées ou disparues.

Malgré cette répression sévère, il y a beaucoup de signes positifs que le mouvement est en train de se renforcer et que les manifestants ont quitté leur peur. Comme un manifestant dans Baniyas l'a déclaré à Al Jazeera :

"Nous sommes ici aujourd'hui pour dire que nous ne voulons pas mourir. Nous ne voulons pas être humiliés et nous ne cesserons jamais ... nous tuer et nous envahir avec des chars ne nous arrêtera jamais. Nos âmes montent au ciel en appelant à la liberté".

Il est important de constater que les manifestants montrent aussi des signes d'unité et une discipline non-violente remarquable :

Dans la ville à majorité kurde de Amuda dans le nord, les gens scandaient « Le peuple syrien est un » et « Liberté, liberté, paix, paix ».

Un militant syrien des droits de l'homme basé à Damas soutient également aujourd'hui dans le "Guardian" que la répression brutale par le gouvernement syrien fait basculer de plus de personnes de la classe moyenne dans le camp de protestation, et cela pourrait être décisif :

"Néanmoins, les erreurs continuelles du régime ont conduit les classes moyennes à changer de position et en font chaque jour un peu plus des partisans de la révolution. Le gouvernement syrien tâtonneme, comme tous les gouvernements qui font face et sont encore confrontés à des révolutions arabes l'ont fait, en aggravant la situation par la répression contre une population désarmée."



Vidéo de manifestants de Banias levant du pain en solidarité avec les manifestants de Dara assiégé (Los Angeles Times - 3 mai 2011)


Source : Waging Non Violence - 6 mai 2011
Edité par csv, le 09/05/11 à 07:31

Commenter l'article 113 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron











Tous les derniers mardi du mois : venez participer à un "cercle du silence" pour soutenir les sans-papiers, carrefour Saint-Etienne à Rodez à 18 h





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN



-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 130755

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site