Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
19/10/2018 n 07:02
ENVIRONNEMENTn Article n°27.1 n 02/08/18 n 15:54 n Editeur : csv
2 août 2018
15 actions non-violentes visent Leclerc et Carrefour
pour le jour du dépassement !


À l’occasion du “jour du dépassement”, les Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21 ont mené le 1er août des actions partout en France pour dénoncer l’impact de l’obsolescence programmée sur la surconsommation des ressources et exiger le changement de pratiques de la grande distribution.

-


Les grandes surfaces de Leclerc et Carrefour ont fait l’objet ce 1er août d’actions non-violentes visant leurs espaces multimédias à l’occasion du jour mondial du dépassement, journée symbolisant le franchissement du seuil au-delà duquel l’humanité consomme plus de ressources naturelles que la planète n’est capable d’en renouveler. A Montreuil, Le Mans, Nantes, Angers ou encore Paris, les activistes d’ANV-COP21 et des Amis de la Terre ont vidé les rayons des espaces multimédias et organisé des die-in en déployant des banderoles “Non à l’obsolescence programmée de la planète”.

Depuis les années 80, le jour du dépassement, fixé par le Global Footprint Network, ne cesse d’avancer : alors qu’il était atteint le 24 décembre en 1971, il est franchi cette année dès le 1er août ! Le modèle productiviste qui pousse à la surconsommation dans l’ensemble des secteurs (transport, alimentation, habillement, électronique), en est la cause directe.

Pour symboliser cette surconsommation, les organisations ont choisi de cibler le secteur de l’électronique, pour lequel distributeurs et fabricants multiplient les mauvaises pratiques. “40 millions de produits électriques et électroniques tombent en panne chaque année sans être réparés, déplore Alma Dufour, des Amis de la Terre.

Or, il ne reste plus que 10 à 60 ans de réserves pour de nombreux métaux stratégiques ! Pourtant, alors que l’effort devrait redoubler pour allonger la durée de vie de ces produits et limiter leur surproduction, on constate une dégradation croissante de leur réparabilité : absence de pièces détachées ou pièces détachées vendues très chères, démontage de plus en plus difficile, obsolescence logicielle.

Nous appelons les distributeurs à prendre des engagements concrets en faveur de la réparation comme la vente de produits plus réparables, la fin du matraquage marketing et une stratégie de sortie de l’obsolescence programmée.”

Leclerc et Carrefour ont été visés en raison de leurs résultats déplorables au classement des distributeurs établi en début d’année en fonction de leurs réflexes en matière de réparation. Les deux enseignes continuent en effet de vendre un nombre conséquent de produits sans pièces détachées, informent mal le consommateur et font une mauvaise reprise des déchets électriques.

“ Il est impératif que distributeurs et fabricants changent leurs pratiques s’ils ne veulent pas mettre en œuvre l’obsolescence programmée de la planète, conclut Elodie Nace, d’ANV-COP21.

Entreprises et pouvoirs publics doivent prendre la mesure de l’urgence : en quarante ans, le seuil annuel de surexploitation des ressources a avancé de six mois, il est grand temps de repenser radicalement nos modes de production et de consommation pour adopter un modèle plus soutenable, plus solidaire et plus juste.”

ANV-COP21 et les Amis de la Terre poursuivent leurs mobilisations, notamment dans le cadre du Tour Alternatiba. Parti de Paris le 9 juin, il arrivera à Bayonne le 6 octobre, et a déjà permis de former et d’inciter de nouveaux territoires à passer à l’action non-violente.
Edité par csv, le 02/08/18 à 18:11

Commenter l'article 27 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1412 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 15326

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site