Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/11/2018 n 01:59
DESARMEMENTn Article n°92.1 n 17:34 n 08/11/18 n Editeur : csv
8 novembre 2018
Le 11 novembre, la France doit adresser un message fort
en faveur de la paix


Communiqué du MAN du 8 novembre 2018. Pour que la commémoration des horreurs de la guerre de devienne pas une occasion de militariser les cœurs...

"Il y a une indécence à célébrer l’armistice du 11 novembre et à entretenir par ailleurs une politique militariste. « On ne peut construire la paix qu’avec les armes de la paix. » (Jean Jaurès)


-


Que faisons-nous du cri des soldats français et allemands qui lançaient dans leurs tranchées « plus jamais ça ! », et dont les rescapés promirent que ce serait « la Der des Ders » ? La Première Guerre mondiale se solda en effet par environ 18,6 millions de morts, dont 9,7 millions de militaires et 8,9 millions de civils (Wikipédia). Derrière ces chiffres, se cachent des millions d’ouvriers et de paysans de toute l’Europe – et plusieurs centaines de milliers venus des colonies françaises (pays du Maghreb, Sénégal, Madagascar, Viêt-Nam...).

Lors de la commémoration du centenaire de l’armistice de 1918, il serait juste de rappeler que cette guerre a d’abord été voulue et préparée par des gouvernements français et allemands, avec le concours des industriels de l’armement.

Si nous voulons construire la paix, il nous faut donc aussi faire mémoire de celles et ceux qui ont lutté contre l’idéologie de la guerre, comme par exemple Rosa Luxembourg en Allemagne et Jean Jaurès en France. Ils mesuraient parfaitement que cette guerre allait être la cynique mise en opposition des mêmes classes sociales exploitées dans leurs pays, ouvriers et paysans contre ouvriers et paysans. Car « la guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas » (Paul Valéry). C’est toujours la même histoire !

C’est pourquoi, le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) demande des gestes significatifs de la France pour construire une politique de paix :

• la réhabilitation des 600 soldats fusillés pour l’exemple, toujours réclamée par leurs familles ;

• l’arrêt immédiat des ventes d’armes à l’Arabie saoudite, laquelle utilise déjà au Yémen des chars Leclerc et des Mirage 2000-9. La guerre au Yémen est en train d’engendrer, selon les Nations Unies, « la pire crise humanitaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale » ;

• la ratification du Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) adopté par 122 pays à l’ONU en juillet 2017. Ce Traité interdit la fabrication, la possession, le stockage, le transfert d’armes nucléaires, et de fait toute politique de dissuasion nucléaire. La Bombe assure plus notre insécurité que notre sécurité."


Edité par csv, le 08/11/18 à 17:42

Commenter l'article 92 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1427 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 52103

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site