Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
21/01/2019 n 18:06
DESARMEMENTn Article n°54.1 n 06:51 n 24/11/16 n Editeur : csv
24 novembre 2016
11500 signatures pour le désarmement nucléaire remises
à 3 députés devant l'Assemblée nationale


Une étape importante dans un long combat mené par le MAN et ses partenaires :

Le 22 novembre 2016, les 11 550 signatures de la pétition France Sans Armes Nucléaires initiée par le MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente) ont été remises aux 3 députés qui ont acceptés de nous recevoir :
- Michèle Bonneton (EELV) - très active aussi sur le projet de loi anti pub à la télévision
- Isabelle Attard (ex EELV)
- Jean-Jacques Candelier (PC).

-


L’action a été réalisé par le MAN, le Mouvement de la paix, le réseau Sortir du Nucléaire et le collectif En marche pour la paix, avec le soutien de la Maison de Vigilance et des Désobéissants.

Est déjà en préparation la prochaine étape qui est une interpellation des candidats à la présidentielle, avec pétition en ligne, vidéo et votre énergie pour le désarmement nucléaire de la France !

Action Commune - Communiqué du 22 novembre 2016

-

En ce moment, des militants sont rassemblés devant l’Assemblée Nationale à l’occasion du vote en première lecture du budget 2017. Rejoints par les députés Michèle Bonneton, Jean-Claude Roumégas et Isabelle Attard, ils demandent aux parlementaires de ne pas voter un budget où les dépenses consacrées aux armes nucléaires sont en hausse du fait de leur « modernisation » et atteignent 3,87 milliards d’Euros pour la seule année 2017. Cette augmentation en préfigure d’autres bien plus considérables encore dont certains responsables politiques rêvent pour les années à venir. On n’en finira donc jamais de financer la préparation de crimes contre l’humanité ?

Cette politique de « prolifération verticale » va totalement à l’encontre de ce qui a été récemment voté par la Commission « désarmement » de l’Assemblée générale des Nations Unies. En effet, le 27 octobre 2016, à New York, 123 États contre 38 se sont exprimés pour l’ouverture en 2017 de négociations en vue d’établir un traité d’interdiction et d’élimination des armes nucléaires. Parmi les 9 Etats nucléaires existants, la France fait partie de ceux ayant voté contre cette résolution.

À l’occasion du vote du budget 2017, les associations ont remis aux députés qui les ont rejoints sur le parvis de l’Assemblée nationale des initiatives correspondantes à différentes sensibilités exprimés contre la force nucléaire :

- la pétition "Pourune France sans armes nucléaire et le désarmement unilatéral de la France" (11 550 signatures) initiée par le MAN et soutenu par 13 organisations.

- la pétition contre le doublement des crédits de l’arme atomique et contre l’augmentation du budget de la défense en France initiée par le Mouvement de la Paix et le collectif En marche pour la paix.

Les armes nucléaires sont présentées par leurs défenseurs comme indispensables à notre « sécurité ». En fait, si elles peuvent créer chez certains un « sentiment de sécurité » il est évident qu’elles ne peuvent garantir une réelle sécurité à la France, qui serait anéantie en cas de conflit nucléaire. Elles ne garantissent pas la paix et ne préviennent en rien des menaces actuelles comme le terrorisme. Depuis le lancement de son programme nucléaire, la France a déjà consacré plus de 300 milliards pour la bombe atomique… Il est temps d’arrêter les frais et de revenir aux valeurs humanistes !



Edité par csv, le 24/11/16 à 07:08

Commenter l'article 54 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >
Google


conflitssansviolence.fr
www
1440 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 34948

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site