Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
22/06/2017 n 18:22
ACCUEILn Article n°40.1 n 28/12/09 n 08:19 n Editeur : csv
Actualités 10/1 - janvier 2010
Au fil de l'actualité locale mais aussi avec notre regard sur les évènements nationaux et internationaux, ce site vous invite à entrer dans la culture de la non-violence , de la "régulation sans violence des conflits" et à découvrir le MAN, Mouvement pour une Alternative Non-violente et son relais en Aveyron...


La justice ordonne la chute du « mur des expulsés »
13 janvier 2010

La justice enjoint le maire de Billière (64)de « faire procéder à l'effacement de la fresque du "mur des expulsés", lui donnant par la même occasion un coup de publicité remarquable :

-
La fresque du "mur des expulsés" à Billière condamnée à être effacée


Le maire socialiste, Jean-Yves Lalanne, avait décidé de peindre, sur un mur municipal, une fresque en hommage aux familles de sans-papiers expulsés du territoire français pour, dit-il, « avertir l’opinion que beaucoup de citoyens sont contre ces expulsions ». Le studio tricolore a été chargé de ces peintures sur un mur voué à être démoli dans quelques années. Une œuvre éphémère donc mais à la portée symbolique importante puisqu’un commissariat de la police aux frontières est installé sur la commune.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Philippe Rey, lui aussi visiblement rebuté par l’œuvre, il a carrément porté l’affaire devant la justice considérant que le maire était sorti de son «devoir de neutralité» vis-à-vis de la politique gouvernementale.

Le tribunal administratif de Pau lui a donc donné raison hier en prononçant «l’annulation» de la décision du maire de Billère.

Loin de s’avouer vaincu, Jean-Yves Lalanne s'apprête à faire appel et à saisir la Cour européenne des droits de l'homme...

Source : le blog de Marie Barbier



François Houtart : la tolérance et la non violence dans un monde à transformer
13 janvier 2010

- François Houtart était le Lauréat du prix UNESCO Madanjeet Singh 2009 pour la promotion de la tolérance et de la non-violence. Ce prix est décerné tous les deux ans à des personnalités ou à des institutions qui contribuent de manière exceptionnelle à la promotion de la tolérance et de la non-violence. Il vise à favoriser l’esprit de tolérance dans les domaines de l’art, l’éducation, la culture, la science et la communication.

Ce prix a été décerné à François Houtart pour son engagement en faveur de la paix mondiale, du dialogue interculturel, des droits de l’homme et de la promotion de la tolérance, et en reconnaissance de ses efforts exceptionnels pour promouvoir la justice sociale aux quatre coins du monde. Si François Houtart n'a pas toujours été au cours de son parcours un partisan du « choix de la non-violence », ce discours de réception du prix a le mérite de dénoncer clairement les « causes structurelles de la violence ».


Lire la suite



Exiger la suppression du ministère de l'Identité nationale et de l'Immigration
11 janvier 2010

Vous trouverez ci-dessous l'appel pour la suppression du ministère de l'Identité nationale et de l'Immigration : "il est temps aujourd'hui de réaffirmer publiquement, contre ce rapt nationaliste de l'idée de nation, les idéaux universalistes qui sont au fondement de notre République" :

-


"Promesse électorale de Nicolas Sarkozy, la création d’un ministère chargé de l'Immigration et de "l'Identité nationale" a introduit dans notre pays un risque d'enfermement identitaire et d'exclusion dont on mesure, chaque jour depuis deux ans et demi, la profonde gravité. Très officiellement, des mots ont été introduits sur la scène publique, qui désignent et stigmatisent l'étranger – et par ricochet, quiconque a l'air étranger. Réfugiés et migrants, notamment originaires de Méditerranée et d'Afrique, et leurs descendants, sont séparés d'un «nous» national pas seulement imaginaire puisque ses frontières se redessinent sur les plans matériel, administratif et idéologique.

Qu'a fait naître ce ministère ? De nouveaux objectifs d'expulsion d'étrangers (27 000 par an), des rafles de sans-papiers, l'enfermement d'enfants dans des centres de rétention, le délit de solidarité, l'expulsion des exilés vers certains pays en guerre au mépris du droit d'asile, la multiplication des contrôles d'identité au faciès, enfin la naturalisation à la carte, préfecture par préfecture, qui rompt avec le principe d'égalité...

Dans cette fissure de la République se sont engouffrés nos dirigeants..."

Lire la suite



Bil'in - Lettre de prison d'Abdallah Abu Rahmah : "Notre lutte non-violente est efficace !"
9 janvier 2010

Lettre de prison d'Abu Rahmah du 1 janvier 2010 transmise par ses avocats :

-
Abu Rahmah est instituteur et coordinateur du Comité Populaire de Bil’in contre le mur et les colonies, qui mène depuis cinq ans une campagne de protestation non violente et de défi légal contre le mur qui sépare Israël de la Cisjordanie.

Abu Rahmah a été arrêté par des soldats israéliens à 2h du matin le 10 décembre 2009 et inculpé le 22 décembre 2009 de plusieurs charges ressortant de son rôle de leader du comité Populaire. Depuis le juillet 2009, plus de 30 résidents de Bil’in ont été arrêtés...

"A tous mes amis,

Je débute la nouvelle décennie emprisonné dans un camp de détention militaire. Néanmoins, de ma cellule de détention, je débute cette nouvelle année avec détermination et espoir.

Je sais que la campagne militaire israélienne d’emprisonnement des dirigeants de la lutte populaire palestinienne montre que notre lutte non-violente est efficace
. L’occupation est menacée par notre mouvement en plein essor et tente donc de le stopper. Ce que les dirigeants israéliens ne comprennent pas, c’est que la lutte populaire ne peut pas être stoppée par notre emprisonnement...

Lire la suite sur de site de Bil'in

Signez pour la libération d'Abu Rahmah (Orléans-loiret- palestine)

Photo 2005

Signer la pétition de soutien à la résistance non-violente de Bil'in



Le Monde publie une page sur la Communication Non Violente de Marshall Rosenberg
7 janvier 2010

Le Monde du 14 décembre a publié une page sur la Communication Non violente de Marshall Rosenberg sous le titre : "le langage du coeur, arme anti-conflits - les formations en Communication Non Violent se multiplient dans les milieux professsionnels" :

-


La Communication Non Violente de Marshall Rosenberg utilise la symbolique de la girafe "au gros coeur et au grand cou qui lui donne de la distance" et du chacal "qui véhicule le jugement et l’évaluation" pour enseigner la communication.

"Nous avons appris à parler mais pas à communiquer, aime à dire Marshall Rosenberg. Ce processus permet à chacun d’entrer en contact avec ses besoins profonds pour mieux communiquer, avec bienveillance. » Mais comment parler ce « langage du coeur» ? En quatre étapes, répond-il : l’observation des faits, l’expression des sentiments, l’identification des besoins et la formulation de demandes claires...

A l’issue de la formation, les quatorze participants se disent mieux armés pour communiquer"

Lire l'article sur le site de la CNV


En France, les IFMAN développent également et depuis 20 ans des formations à la communication et à la régulation non violente des conflits à destinations des professionnels. (voir : "se former avec l'IFMAN sud-ouest" )


Clôture de la Marche de la Liberté pour Gaza
5 janvier 2009

Bilan des marcheurs de la marche internationale vers Gaza (voir plus bas) : malgré l'échec de la tentative symbolique et non-violente de briser le blocus de Gaza, les marcheurs expriment leur détermination renforcée à ouvrir les yeux de l'opinion publique sur ce qui se passe là-bas :

-


"Après une semaine de démarches et demandes infructueuses auprès des autorités égyptiennes pour que la Marche puisse aller à Gaza, les dernières actions des Marcheurs ont eu lieu le 1er janvier au Caire...

Les Marcheurs ont exprimé, bien au-delà de leur frustration de s’être vu interdire d’aller à Gaza, leur détermination renforcée à faire primer le droit des peuples. Toutes nations, couleurs et cultures confondues, nous avons dit qu’ensemble nous allions continuer ce que cette Marche a entamé, un engagement citoyen international pour la justice qui renforcera nos actions et campagnes politiques dans nos pays respectifs..."

Lire la suite sur le site de l'afps



Désobéissance pédagogique : l’appel à l’insurrection des consciences d’Alain Refalo
3 janvier 2009

-
Alain Refalo, 45 ans, l’instituteur de Colomiers (Haute Garonne) initiateur du mouvement de désobéissance pédagogique chez les enseignants du primaire, publie, le 14 janvier prochain, à la veille des évaluations nationales des élèves de CM2, un ouvrage consacré à cette lutte inédite dans l’Education Nationale.

Malgré les sévères sanctions dont il a fait l’objet pour avoir refuser ouvertement d’appliquer les réformes de Xavier Darcos, il y justifie son combat en faveur de l’école publique menacée, selon lui, «par des réformes scélérates»...

"Lorsqu’un gouvernement abuse de son autorité, malmène la démocratie et les libertés publiques, l’insoumission collective non-violente m’apparaît comme la seule voie radicale, responsable et réaliste pour sortir de la «servitude volontaire» dans laquelle le pouvoir aimerait tant maintenir le peuple d’en bas. Face à la répression et la politique de la peur, la résistance non-violente est une exigence morale tout autant que politique."

Lire l'entretien avec Jean-Manuel Escarnot sur Libé-Toulouse



Une vie dans le refus de la violence, un livre du fondateur des cercles de silence
1 janvier 2009

Début janvier sortira en librairie un livre de Alain Richard, fondateur des cercles de silence. Il revient sur la fondation des cercles de silence en 2007 à Toulouse ou encore la création des brigades internationales de la paix au Guatémala :

-


Un article de la Dépêche du Midi de ce jour reprend à cette occasion les principaux éléments du parcours de cet acteur de l'action non-violente, initiateur en 2007, avec une équipe de franciscains de Toulouse des cercles de silence( ils sont environ 150 aujourd'hui en France) qui rassemblent aujourd'hui, toutes tendances confondues, une partie de l'opposition à la politique d'enferment des résident sans papiers :

Lire la suite



La réponse des 300 marcheurs français à la version officielle des autorités françaises et égyptiennes
31 décembre 2009

Alors qu'un très petit nombre des 1400 manifestants non-violents on pu atteindre Gaza, la plupart de manifestants restent bloqués au Caire, montrant en grand jour la nature du régime égyptien ainsi que le refus de prendre en compte le droit international des gouvernements français, américain et israêliens.

La délégation de 300 militants français de la marche internatonale et non violente pour la fin du blocus de gaza reste encerclée devant l’Ambassade de France. Les marcheurs couchent à même le sol dans ce campement de fortune qui est cerné 24 heures sur 24 par plus de 600 agents de police et une cinquantaine de camions militaires.

Il est à signaler que le plus âgé des marcheurs a 82 ans et le plus jeune 18.
La délégation répond à la version officielle des autorités françaises et égyptiennes : lire le communiqué


-
Les 300 manifestants fraçais restent bloqués devant l'ambassade de France au Caire. Photo AFP


De son côté, Le professeur David Heap, de l'Université Western, de London en Ontario, qui coordonne la délégation canadienne, accuse le régime égyptien de collaborer avec les Israéliens et les Américains.

« Les Égyptiens sont en train de fortifier la frontière avec Gaza avec un mur d'acier qui pénètre 18 ou 20 mètres sous le sol, histoire de couper les tunnels [qui jouent un rôle clé dans l'approvisionnement de l'enclave de Gaza], du moins la plus grande partie des tunnels. Et c'est une proposition qui est entièrement imposée et payée par les États-Unis », dit-il.

À défaut de pouvoir manifester dans le territoire palestinien, les militants bloqués au Caire comptent manifester le 31 décembre dans la capitale égyptienne (source : radio Canada).



21ème cercle de silence à Rodez
30 décembre 2009

70 personnes de toutes générations ont participé au vingt-et-unième cercle de silence du 29 décembre à Rodez. Le vol charter qui a reconduit 9 Afghans ce mois de décembre dans leur pays en guerre a été évoqué. Pendant les fêtes, les expulsions continuent. Jusqu'où les laisserons-nous faire ?

-

Voir compte-rendu des cercles de silence 2009 à Rodez

Un autre cercle était organisé à la même heure à Millau, place du Mandarous (voir l'actualité sur le site de Totem)



Un an après, Gaza se souvient...
30 décembre 2009

*g*Alors que les marcheurs de

Commenter l'article 40 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >

Désarmement nucléaire :
conférence avec
Hervé de Truchis


-

Voir le compte-rendu






Objectif : 10 000 signatures !

-

Rejoignez la campagne du MAN










cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1292 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 4349

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site