Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
23/04/2019 n 14:46
ACCUEILn Article n°11.1 n 31/07/08 n 09:24 n Editeur : csv
Actualités 2008/11 - août-sept 08

Agenda de la solidarité... et de la non-violence
8 septembre 2008

-

Non-violence XXI
regroupe les principales organisations non-violentes françaises pour développer, en France et dans le monde, une véritable culture de non-violence.
Pour soutenir Non-violence XXI, choisissez pour 2009 l'Agenda de la Solidarité Internationale !
Semaine sur 2 pages / 16x16,5 cm / reliure spirale / plannings / répertoire / notes.


-

Nombreuses doubles pages informatives : Au fil des semaines, vous y découvrirez des dates pour un autre monde, des campagnes citoyennes, des événements historiques, des projets et des associations. Avec chaque mois un thème abordé, la non-violence trouve sa place dans cet outil de sensibilisation à la solidarité. Cet agenda est réalisé avec Ritimo et fait une large place à la solidarité internationale.

Voir les conditions et le bon de commande sur le site de Non-violence XXI


L'ONU réaffirme l'importance de la Déclaration universelle des droits de l'homme
6 septembre 2008

-
La 61e Conférence annuelle du Département de l'information (DPI) de l'ONU pour les organisations non gouvernementales (ONG) a ouvert ses travaux mercredi au siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à Paris, avec pour thème : « Réaffirmer les droits de l'homme pour tous: la Déclaration universelle à 60 ans ».

C'est la première fois que cete manifestation, qui doit durer trois jours, se déroule hors du siège de l'ONU à New York. Sa tenue à Paris revêt un caractère symbolique car c'est dans la capitale française qu'a été adoptée en 1948 la Déclaration universelle des droits de l'homme. 1200 représentants de la société civile appartenant à des O.N.G. de 95 pays étaient présents.

Extraits du communiqué final :

"L’ennemi numéro un de l’expression de la dignité humaine sous toutes ses formes est l’indifférence."

"Le silence ne sert personne et il ne faut pas avoir peur de dire la vérité et les choses telles qu’elles sont."

"Le combat est devant nous, il n’est pas derrière nous."

"Il est clair qu’aujourd’hui, compte tenu des ressources dont dispose le monde et de la richesse sans précédent de la planète, il serait possible d’intégrer la moitié de l’humanité qui vit encore dans des conditions de misère."

Stéphane Hessel a affirmé "qu’il fallait insister sur le principe des droits de l'homme pour tous car, malheureusement, il y a encore un grand nombre de personnes que « les droits de l'homme étaient très jolis il y a 60 ans », mais que maintenant, il y avait des problèmes prioritaires comme le terrorisme, au nom duquel on pouvait parfois restreindre ces droits. Cette tendance est très dangereuse, a-t-il estimé."

Lire le communiqué sur le site de l'ONU


Etats-Unis : arrivée de la marche non-violente contre la guerre en Irak
4 septembre 2008

-

-


"Witness against war", "Témoignage contre la guerre", une marche à pied de 450 miles (725 km) de Chicago à Saint-Paul pour promouvoir la non-violence et la fin à la guerre en Irak, s'est achevée le 31 août, sur les lieux de la Convention républicaine qui va investir John Mac Cayne, le "candidat va-t'en-guerre" à la présidence de la république.

La marche s'est arrêtée à Fort Mac Coy, la base militaire qui sert de point de départ aux militaires américains qui partent en Irak. Il s'agissait également de dialoguer avec les militaires d'informer sur le droit à sdésobéir à un ordre illégal et sur l'objection de conscience. Treize d'entre eux sont entrés de façon non-violente sur la base d'où ils ont été refoulés.

Chaque jour de marcheurs se joignaient au group d'une dizaine de personnes pour une ou quelques étapes et des réunions d'information étaient organisées. Une quinzaine d'associations soutenaient le projet et des vétérans de la guerre en Irak se sont joints aux actions. L'accueil des passants était positif et le groupe a reçu de nombreux encouragements.

Des documents d'information étaient distribués comme celui faisant état du coût croissant de la guerre en Irak : 152 milliards de dollars en 2008 !
-



"L'impossible victoire militaire des Occidentaux en Afghanistan"
2 septembre 2008

-
Une analyse de Jean-Marie Muller, porte-parole du MAN sur la position française en Afghanistan après la mort de 10 soldats français. Extraits :

"Non, en définitive, les Français ne sauraient être fiers que ces jeunes hommes soient morts en victimes en perdant une bataille dans une guerre dont tout laisse penser qu’elle est également déjà perdue".

"Le procédé est vieux comme le monde, mais il est toujours de mauvaise méthode de vouloir barbariser et déshumaniser l’adversaire."

"Pour l’année 2007, qui a été la plus sanglante depuis 2001, on compte plus de 6 000 morts, dont 1 000 membres des forces de sécurité afghanes et 200 soldats de la coalition."

"Il faudrait tout de même que le Président de la République française se demande si la violence aveugle des bombardements meurtriers de la coalition occidentale est de nature à faire prévaloir les valeurs universelles de la civilisation sur les forces de la barbarie. Quel message l’Occident fait-il parvenir au peuple des humiliés en lançant ses bombes tueuses d’enfants sur les maisons afghanes ?"

"Les violences perpétrées en Afghanistan risquent au contraire de fertiliser le terreau dans lequel le terrorisme s’enracine."

Lire le texte sur le site du MAN

Lire le communiqué du MAN du 21 août 2008 : "Par delà la douleur et l'émotion légitime..."

Photo : obsèques des 10 soldats français morts en Afghanistan (août 2008)



Armes, trafics et raison d'état : une émission sur Arte le 2 septembre
31 août 2008

-

Arte diffuse le 2 septembre un documentaire de Paul Moreira et David André sur le commerce de armes :

"Des milices qui sèment la mort au Congo au travail minutieux de citoyens unis dans la campagne Control Arms, des journalistes enquêtent au cœur des réseaux opaques de trafics d’armes. Un film haletant qui révèle cette face obscure de la mondialisation...."

Voir la présentation sur le site d'Arte



Un cinquième cercle de silence organisé à Rodez
31 août 2008

-


Le mardi 26 août, un nouveau cercle de silence était organisé par le comité de soutien aux réfugiés. Il a réuni 70 à 75 personnes pendant une heure pour manifester leur désaprobation de la politique du gouvernement massive et aveugle de reconduite à la frontière des immigrés.

Certains de ceux-ci n'y ont plus de racines ; pour d'autres, c'est leur vie qui est menacée quand ils reviennent au pays. Beaucoup ont fui le théâtre de guerres, d'exactions, de dictatures.

Pour le comité organisateur, "on n'a retenu que la première moitié de la célèbre phrase de Michel Rocard : "Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde, mais nous devons en prendre notre part". Nous devons auusi prendre notre part de cet accueil nécessaire des réfugiés. Actuellement, ce sont les pays pauvres aux portes de l'europe qui accueillent et supportent le prix de l'accueil des nombreux immigrés ayant fui leur pays et refoulés à nos frontières.

Rappelons que les "centres de rétention" sont des prisons qui n'en portent pas le nom. les conditions d'accueil y sont déplorables et le moindre incident peut provoquer l'explosion.

Il est urgent de relire, en cette année du 60ème anniversaire, la déclaration universelle des droits de l'homme et notamment les 3 articles suivants :

- article 3 : "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne."

- article 14 : "Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays..."

- article 15 : "Tout individu a droit à une nationalité. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité."


Le prochain cercle de silence aura lieu le mardi 30 septembre devant la préfecture de Rodez.



Le Free Gaza et le Liberty ont forcé le blocus de Gaza
29 août 2008

-


Les bateaux Free gaza et Liberty, avec à son bord 44 militants désarmés issus de 17 pays, ont réussi à forcer sans violence sur deux petits bateaux en bois le blocus imposé à la population de Gaza depuis plus d'un an, et ce malgré une mer agitée et de nombreuses tentatives d'intimidation. L'action avait demandé une longue préparation. Une partie des participants ont quitté hier librement Gaza pour Chypre avec 7 palestiniens à leur bord !


"Les autorités israéliennes, qui entretiennent un blocus terrestre, aérien et maritime du territoire palestinien ont préféré laisser passer le Liberty et le Free Gaza, avec les 44 militants à leurs bords, plutôt que de provoquer un incident qui n’aurait pas manqué de ternir l’image de l’Etat hébreu dans le bras de fer symbolique permanent qui se joue au Proche-Orient.

L’objectif ... était d’attirer l’attention de la communauté internationale sur le sort des 1,5 million de Palestiniens de Gaza qui font l’objet d’un blocus quasi-total imposé par Israël depuis l’arrivée au pouvoir du Hamas en juin 2007..."

Lire la suite sur le site de l'association france palestine Solidarité.

Pour suivre au quotidien, voir le site de freegaza (news en anglais)


"Faut-il être un dictateur avec ses enfants ?"
27 août 2008

L'émission débat "ça vous dérange" de France inter a rassemblé sous ce titre un peu provocateur les deux intervenants Aldo Naouri et Olivier Maurel. Le thème de la violence éducative et de l'autorité parentale y ont été largement abordés.

-

Aldo Naouri "est un pédiatre et spécialiste des relations intrafamiliales français né à Benghazi, en Libye, le 22 décembre 1937. Il a été influencé par la psychanalyse au point qu'il a, après sa propre cure, hésité à devenir lui même psychanalyste ce à quoi il a renoncé. La psychanalyse a cependant profondément marqué sa pratique de pédiatre."



-
Olivier Maurel "se présente volontiers comme un simple grand-père, enseignant à la retraite. Ne vous y trompez pas il s’agit d’un émerite militant de la non-violence. Convaincu que c’est pendant l’enfance que tout se joue, Olivier Maurel a rejoint le combat de la psychanalyste Alice Miller qui prône une éducation sans violence.

Professeur agrégé de Lettres, il a écrit plusieurs livres sur la violence et la non-violence. Il effectue depuis plusieurs années un travail de recherche sur la violence éducative ordinaire. Il préside l’Observatoire de la Violence Educative Ordinaire (OVEO) créé en mars 2005."

L'émission diffusée sur France Inter le 6 août peut être réécoutée jusqu'au 6 septembre (ou sur Daily motion). Les commentaires envoyés à l'émission sont également consultables.


La non-violence, une culture à bâtir
25 août 2008

- «La non-violence qu’on prétend si souvent tourner en dérision, s’est révélée en maints cas très efficace, alors que la résistance armée a manqué le plus souvent son but. L’importance du mouvement de Gandhi, à cet égard, n’est plus à dire.»

Cette phrase est d'Albert Camus et citée par le journal Libération à propos d'une exposition qui lui était consacrée en Provence cet été. (voir ici)

Afganistan, Ossétie... La violence n'a pas pris cet été de vacances et celle-ci ne semble toujours pas atteindre son but ! Aujourd'hui l'affrontement se joue de plus en plus sur le plan médiatique et il importe d'être bien informé de ce qui se passe et se fait parfois en notre nom : qui peut dire pourquoi nous nous battons aujourd'hui en Afganistan et quels intérets nous y défendons ?

Si la non-violence est pour le MAN "une force pour agir", elle est aussi "une culture à bâtir". Il est de notre rôle d'informer sur les enjeux de la violence dans notre monde et sur ceux qui essayent d'aiutres voies. Qui en effet nous parle de ceux qui participent, un peu partout dans le monde, à la construction d'une culture de la non-violence et de la paix ? Quelle place ont-ils dans nos médias ?

Le MAN Aveyron s'efforce aussi de proposer des moyens d'agir. La prochaine action proposée se déroulera le mardi 26 août avec le collectif des réfugiés de Rodez qui organisera un "cercle de silence" qui vise à dénoncer la politique dangereuse des quotas de reconduite à la frontière.

Prochainement nous vous proposerons aussi de participer à la campagne nationale du MAN sur la publicité à la télé et les enfants : c'est en effet quand ils sont très jeunes que se forme (ou se déforme !) le cerveau de nos enfants...

Lire les actualités précédentes
Edité par csv, le 10/09/08 à 08:09

Commenter l'article 11 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >



Rejoignez le MAN Aveyron sur les réseaux sociaux

-

Page Facebook du MAN Aveyron






Un projet pour éduquer à la non-violence au collège et au lycée :

-









cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1449 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 189098

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site