Conflits Sans Violence

Refuser la violence, dénouer le conflit

Mouvement pour une Alternative Non-violente - RODEZ
18/11/2017 n 19:12
ACCUEILn Article n°6.1 n 11:11 n 08/05/08 n Editeur : csv
Actualités 2008/6 - mai 08


Violence, télévision et publicité
20 mai 2008

- -


Un atelier « Violence et Publicité dans les Médias » vient de se mettre en place. Le thème de travail choisi est : « Comment déceler la violence insidieuse de la publicité dans les médias, particulièrement à l'égard des jeunes enfants ? ».

Mais d'abord en quoi peut-il y avoir de la violence dans ces petits clips vidéos, ces mini-dessins animés, ces refrains amusants que les enfants apprennent et reprennent en choeur sur la cour de récré et qu'ils disent "adorer" ?

Ce sera donc la tâche de ce groupe de travail de décrypter, analyser, comprendre les flux impressionnnants de publicité qu'absorbent, souvent à notre insu, nos chers petits au milieu de dessins animés inoffensifs, les processus mis en oeuvre par les publicitaires. Ceci afin de nous donner des outils pour développer un regard critique chez nos enfants.

Cette nouvelle rubrique vous tiendra au courant de différentes phases de ce travail.





Violence à l'école : "penser ce qui s'est passé"
17 mai 2008

-

Comment réagir quand survient la violence scolaire ?

"Quand l’agression a eu lieu, on ne peut se contenter d’exclure : les jeunes doivent penser ce qui s’est passé. Il faut qu’ils puissent verbaliser ce qu’ils ressentent, avec une aide extérieure si possible. Mais il faut aussi que les élèves concernés puissent en parler ensemble.
Ce n’est possible qu’avec un ou des médiateurs..."


Une chronique de Philippe Meirieu dans la Vie

Voir l'article

Voir la rubrique : "lu pour vous"



Culture de la non-violence au Niger
15 mai 2008

-
"Le Syndicat National des Agents de la Formation et de l’Education du Niger (SYNAFEN) vient d'organiser une table ronde au centre culturel français de Niamey sur le thème : "Sens et nécessité de l’éducation à la paix".

Cet échange entre responsables et partenaires de l’école vise à montrer le rôle déterminant de l’éducation dans la culture de la paix. Cette table ronde visait donc, a dit le secrétaire général du SYNAFEN, à "désarmer l’esprit pour désarmer la main".

La contingence particulière de la situation sécuritaire du Niger donne toute sa signification à ce thème qui invite à faire de l’école la pierre angulaire du renforcement de la culture de la paix et de la non-violence, la promotion du développement économique et social durable, et le respect de tous les droits de l’homme, la développement de la compréhension, la tolérance et la solidarité.

Pour atteindre cet objectif, le SYNAFEN a proposé une révision de nos programmes d’enseignement afin de les orienter vers la prise en compte de ces valeurs. Car, l’école doit éduquer à la paix et à la citoyenneté.

Propos que le représentant du gouvernement, le Dr Amadou Oumarou, a relayé en procédant à l’ouverture de cette table ronde. En effet, a-t-il indiqué, " dans un monde en perpétuelles mutations, dans un monde marqué par une crise des valeurs ", la culture de la paix reste un palliatif incontournable pour faire de l’homme le véritable acteur du développement. Car sans la paix et la stabilité, il est impossible de créer les conditions du développement de n’importe quelle nation."

Publié par Maman K.Pantcho sur "L’autre Observateur"



Violence et non-violence au Tibet : interview du dalaï-lama
14 mai 2008

Vincent Jauvert du Nouvel Observateur a publié le 12 mai dans son blog la traduction d'une interview du dalaï-lama par le magazine allemand "Der Spiegel". Il y parle de la crise tibétaine mais aussi du choix de la non-violence. Extrait :

-
"Q.- Votre voie non-violente perd des soutiens parmi vos concitoyens en exil, même si vous êtes toujours vénéré en tant que symbole du Tibet libre. En particulier, lors du Tibetan Youth Congress, les militants qui ont appelé à l’indépendance ont gagné de l’audience. Les autorités chinoises ont désigné la direction de ce TYC «organisation terroriste».

Dalai Lama: Bien sûr, je comprends l'impatience des jeunes. Mais ils n'ont pas de projet, seulement des émotions. Je connais ce type de rêveries depuis de nombreuses années et j’ai espéré qu’elles auraient disparu depuis longtemps. Indépendamment de la question morale, qu'est-ce que cela veut dire ? Les Tibétains doivent-ils prendre les armes pour conquérir cette indépendance? Quelles armes, d’où ? Des Moudjahidines au Pakistan, peut-être ? Et si nous les obtenons, comment les ferons nous passer au Tibet? Et si la guerre d'indépendance commence, qui nous viendra en aide ? Les Américains ? Les Allemands?

Q.-Certainement pas. Néanmoins, certains Tibétains pensent que vous faites trop de compromis. Votre modèle, le Mahatma Gandhi, a prêché non seulement la résistance non-violente mais aussi la désobéissance civile, la non-coopération avec les occupants, et organiser des marches provocatrices à travers le pays lui a semblé une bonne idée.

Dalai Lama: Vous avez tout à fait raison. Et pourtant, il y a une grande différence: Gandhi pouvait se défendre librement devant un tribunal; essayez de le faire à Lhassa. Les impérialistes britanniques étaient durs, mais c’était sans comparaison avec les Chinois d'aujourd'hui - qui sont beaucoup plus durs.
D'ailleurs, je pense également que la grève de la faim est un acte de violence inadmissible. Avec de telles méthodes, on n’a aucune chance contre les Chinois..."

Voir le texte complet






Barghouti pour une résistance de masse non-violente palestinienne
13 mai 2008

-
Le Monde Diplomatique présente ce mois-ci une interview de Moustapha Barghouti, secrétaire général d’Al-Mubadara (Initiative Nationale Palestinienne, INP), une organisation politique laïque de Résistance de masse qui s’appuie sur la force de la non-violence.

Le Dr Barghouti a pour modèle de référence Gandhi, le père de l’indépendance de l’Inde.

Extrait :

"Vous êtes donc partisan d’une résistance non-violente ?

Oui. Notre idée c’est la résistance de masse non-violente. Je pense, par exemple, à la première Intifada ou « guerre des pierres » commencée en décembre 1987, qui a sauvé l’OLP du désastre. C’est un bon exemple de résistance de masse non-violente.

Si nous avions pu conclure les négociations avec Israël à ce moment-là, sans gâcher les résultats de la première Intifada [qui a duré jusqu’en septembre 1993], il n’y aurait pas eu d’Oslo, nous aurions une paix durable. Mais les Israéliens ont choisi de signer ces accords avec une direction de l’OLP qui était, à l’époque, affaiblie et fragile.

Aujourd’hui, la plupart des Palestiniens sont écœurés par le choix binaire auquel ils sont réduits : ou le Fatah, obéissant et corrompu, ou le Hamas, fondamentaliste religieux. L’INP constitue une autre option pour conduire la résistance palestinienne.

Vous pensez vraiment que la résistance non-violente est une option réaliste ?

Bien entendu. En partant d’une stratégie à quatre composantes :

1) fomenter une résistance non-violente de masse ;
2) aider les gens à résister, en stimulant leur résilience et en les aidant dans leur vie de tous les jours ;
3) s’appuyer sur un fort mouvement de solidarité international, comme celui contre l’Afrique du Sud ;
4) un leadership unifié."

Lire l'interview complète dans le Monde Diplomatique






Se former pour développer ses compétences sociales

11 mai 2008

-

Le dernier numéro de la revue "Non-violence Actualité" aborde le domaine de la formation en c"compétences sociales :

"L’Organisation Mondiale de la Santé a défini une dizaine de compétences psychologiques et sociales qui influent sur la santé et le bien-être de tout être humain : savoir prendre des décisions, résoudre des problèmes, communiquer efficacement, gérer ses émotions, être capable de s’affirmer, de manifester de l’empathie… Ces « outils de gestion de la relation et du conflit » permettent de faire face aux événements de la vie. Chaque personne les maîtrise plus ou moins naturellement. Il est cependant indispensable de les développer pour mieux vivre avec soi-même et avec les autres.

Le renforcement de ces savoir faire est par ailleurs reconnu comme élément déterminant dans la prévention des conduites destructrices… C’est pourquoi toute démarche de formation à la gestion non-violente des relations et des conflits ne peut qu’être encouragée, à tous les âges de la vie et dans tous les domaines, tant scolaire, familial, professionnel, social, qu’institutionnel. Les recherches l’ont montré, ce sont les programmes qui proposent des pédagogies actives et des mises en situation qui s’avèrent les plus efficaces : jeux de rôles, théâtre-forum, travail sur le ressenti et les émotions, gestion du stress… " Lire l'édito complet

Une partie importante de ce numéro est consacré aux IFMAN, Instituts de Formation du MAN : voir une partie de l'interview de françois Lhopiteau, formateur et directeur de l'IFMAN Normandiesur "Le défi de la formation : la transmission des savoir-faire"

Voir la présentation de l'IFMAN sud-ouest





Résolution du Parlement Européen en faveur de la non-violence

9 mai 2008

-
Dans sa session du 8 mai, le parlement européen a voté son rapport annuel sur les droits de l'homme en 2007.
Ce rapport était présenté par Marco Cappato, du parti Radical Italien.
Un paragraphe estime que la diffusion de la non-violence doit être un objectif prioritaire de la politique de promotion des drots de l'homme et de la démocratie par l'Union Européenne.
Il propose que 2010 soit proclamée "Année européenne de la non-violence" et que la décennie 2010-2020 soit proclamée décennie de la non-violence.

Extrait :

Le parlement européen décide :

- "estime que la non-violence est l'instrument le plus approprié pour l'exercice, l'affirmation, la promotion et le respect pleins et entiers des droits fondamentaux de l'homme; est d'avis que sa diffusion doit être retenue comme un objectif prioritaire de la politique de promotion par l'Union des droits de l'homme et de la démocratie et entend contribuer à l'actualisation et à l'étude des théories et des pratiques modernes d'action non violente, notamment sous la forme d'une analyse comparée des meilleures pratiques utilisées au cours de l'histoire; suggère, afin de conférer à cette démarche le caractère d'une priorité politique, l'organisation en 2009 d'une conférence européenne sur la non-violence et la proclamation de 2010 comme l'Année européenne de la non-violence; demande, en outre, aux États membres d'œuvrer, sous les auspices des Nations unies, pour que soit proclamée la "Décennie de la non-violence 2010-2020";"

(paragraphe sur les "Principes généraux et propositions en ce qui concerne les droits de l'homme, la démocratie, la paix et la non-violence")

Rapport voté à Bruxelles le jeudi 8 mai 2008

Voir le texte

Voir l'interview de Marco Cappatto sur le site du Parlement Européen



Saintes :
3e Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique

8 mai 2008

-
Les 3èmes Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique auront lieu à Saintes du 9 au 11 mai 2008

Première ville de France à avoir adhéré, en juin 2000, au réseau mondial « Abolition 2000 », Saintes est depuis lors le siège de rencontres nationales et internationales pour l’abolition des armes nucléaires et autres armes de destruction massive.

En mars 2008, le Conseil municipal de Saintes a décidé à l’unanimité l’adhésion de la Ville aux "Maires pour la Paix" et apporté son soutien aux 3e RID-NBC, placées sous la présidence d’honneur de M. Tadatoshi Akiba, maire d’Hiroshima et président des "Maires pour la Paix", qui rassemblent plus de 2000 municipalités dans le monde et qui réclament l’élimination de toutes les armes nucléaires d’ici à 2020.

Voir le détail et le programme

Voir les actualités précédentes
Edité par csv, le 24/07/08 à 10:12

Commenter l'article 6 g 0 commentaire(s)
ESPACE REDACTION
Identifiant : Mot de passe:
RECHERCHE
Dans la rubrique >
Sur tout le site >


Violence à la télévision
Quelle éducation aux images ?

-

par Marcel Frydman
Sébazac - la doline
13 octobre - 20h30
PAF











cercle de silence

-

dernier mardi du mois
cercle de silence

Rodez
Préfecture
18 h





"Une expérience en Aveyron à l'écoute des enfants"

-


Télécharger le document (3 Mo)




Participez aux ateliers de communication relationnelle proposés par l'IFMAN





Se former à la régulation non-violente des conflits, c'est possible :

-

Télécharger la plaquette de présentation des IFMAN





-

Ce site a été développé et est hébergé par l'association ""Naucelle Web Site"

Google


conflitssansviolence.fr
www
1325 articles
sont en ligne
sur le site
COURRIER n © Conflits Sans Violence 17741

Système Interactif Rédactionnel et Editorial * SIRE v2 Evo * © Hubert Plisson 2004-2007 *  Naucelle Web Site